...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The men's choice Lively ; Bluebee ENDED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blueberry R. Davenport

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Lily

MessageSujet: The men's choice Lively ; Bluebee ENDED   Dim 23 Aoû - 18:00

Blueberry Riley Davenport
*

    ♦ âge : 17 ans
    ♦ année d'étude ou profession : 7e année
    ♦ date de naissance : 22 Février
    ♦ lieu de naissance : St. Mangouste
    ♦ origines & pureté : Anglaise et sang pûr
    ♦ orientation sexuelle : Hétéro
    ♦ situation amoureuse : Célibataire
    ♦ orientation magique : Neutre, mais penche pour le plus puissant.
    ♦ don spécifique : //



Lil'Smartiies Dite Lily.
*

    ♦ âge : 16 ans
    ♦ temps de connexion : J'sais pas dépendant de mon pc a la con --'
    ♦ comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? (L)
    ♦ votre personnage est-il un personnage vacant ? Nope
    ♦ personnalité sur l'avatar : Blake Lively


Dernière édition par Blueberry R. Davenport le Dim 23 Aoû - 21:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry R. Davenport

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Lily

MessageSujet: Re: The men's choice Lively ; Bluebee ENDED   Dim 23 Aoû - 18:10

La perfection a son meilleur ...
*

    En mille mots, sous la forme que vous préférez, vous devrez nous compter l'histoire de votre personnage. Nous devrons ainsi, en lisant, pouvoir non seulement retracer une partie du passé du sorcier, mais aussi en savoir un peu plus sur son caractère, ses habitudes, ses préférences....


    Ah oui ? Quel est le con qui a dit ça ?
    .


Ma vie et mon histoire
...........................................................................................................................


      Il était une fois ;
        aaaaa « la belle et l'ambitieux ? »


    L’histoire de Blueberry date de bien avant sa naissance. En effet, la rencontre entre Liane et Maxi Davenport n’était pas vraiment une chose courante. Enfin, peut-être que oui après tout. Liane Fox était une jeune femme plutôt timide et discrète, elle était en total contraste avec son collègue Maxi Davenport. Les deux jeunes gens âgés de 22 et 24 ans étaient des apprentis médecins de St Mangoustes plutôt doués. Liane avait la douceur et l’intérêt pour le patient, tandis que Maxi lui, il avait de l’ambition à revendre. Pour lui, les états d’âme des patients n’avaient aucune importance. Son but: sauver des vies. Même si pour sauver des vies, il fallait se comporter comme le plus gros des salopards. Oui, nous pouvons le dire, Maxi était vraiment un petit con. On aurait put croire que ce qui l’intéressait dans ce métier c’était surtout les gallions qu'il gagnait et tout les avantages qu’il offre. Pourtant, quand il rencontra la jolie Liane, une très belle blonde souriante et discrète, imprévisible et distraite, amusante et mystérieuse, oui, un changement s’opéra en lui. Son travail devient plus passionnant, il vouait au patient une attention toute autre et particulière. Il changea du tout au tout. Enfin. Non. Il ne changea pas. Il fit, cependant, semblant à ravir. N’importe quelle cruche aurait pu tomber dans le panneau. Sauf que la demoiselle Fox n’était pas stupide à ce point. Elle avait connu Maxi avant et elle savait que les gens ne changeait pas à ce point… Mais une toute petite partie d’elle aimait déjà ce beau brun aux yeux bleus. Il était élégant et brillant. Il pourrait faire le parfait petit copain. N’est ce pas? C’est ce que pensa Liane. Et ce fut sans doute là le début de tout. Toute une histoire.

      MAXI « Hé. Lee, ça te dis de venir boire un café avec moi? »
      LIANE« Je t’ai déjà dis de ne pas m’appeler Lee! Quand vas-tu comprendre? »
      MAXI « Okey. Je reprends. Mademoiselle Fox, voulez-vous prendre une bierre au beurre avec, le Ô combien grand, Môssieur Davenport, autrement dis, moi-même? »
      LIANE« Quand grandiras-tu Max?! »
      MAXI « Je… Je… Rien. Laisse va. Je m’en vais. »


    Vous ne pouvez imaginez la déception qu’avait alors ressenti la jolie blonde. Elle s’attendait à tout de la part de Maxi, à tout, des vannes idiotes sans aucun sens, des petits pics méchants et ironiques, de l’impatience à revendre… Oui, la petite blonde s’attendait à tout, sauf à un abandon. A tout sauf à un « Laisse va. ». Phrase qui lui resta longtemps en travers de la gorge. Comment avait-elle pu laisser passer une telle chance? Pourquoi du jour au lendemain, se rendre au travail devenait une réelle torture? Pourquoi une boule se formait dans sa gorge quand Maxi lui jetait de bref regard sans équivoque. Pourquoi ne voyait-elle plus cette pointe de malice dans le regard azur du jeune homme? Et pourquoi voulait-elle le revoir? Pourquoi? Tant de questions avec des « Pourquoi ». Des questions que Liane n’avait jamais cru se poser un jour. Pourtant, elle fut forcée de s’y résoudre… Maxi Davenport ne lui était pas totalement indifférent. Voire même plus. Ce qui fut encore plus étrange, c’est qu’à la suite à la dernière invitation et au fameux « Je m’en vais », Maxi était redevenu tel qu’il était auparavant. Toujours aussi peu patient, toujours aussi… Aussi lui. Et pourtant, c’était ça que Liane aimait. Oui. Elle avait nourrit pour lui un véritable amour. Amour qu’elle ne voyait pas en retour. Comment pousser une petite blonde à inviter un beau brun? Il fallait juste, une bonne amie à l’écoute, Lénaïc, et un petit coup de pied au derrière.

      LIANE« Euh… Max? »
      MAXI « Cesse de m’appeler Max, je ne suis pas un chien. »
      LIANE« Désolée. Je voulais te demander si… Si… Enfin… »
      MAXI « Lee, qu’est ce que tu veux à la fin? Je n’ai pas que ça à faire figure toi. Au cas où tu ne serais pas au courant… Je sauve des vies moi ! »
      LIANE« Je t’ai dis de ne plus m’appeler Lee! »


    La demoiselle avait tourné les talons. Cette fois ci, c’était elle qui était blessée. Enfin non. Plutôt déçue. Était-ce cela qu’avait ressentit Maxi quand elle l’avait envoyé baladé? Enfin, toutes les fois où elle l’avait fait? Ils en étaient à leur sixième essai d’avoir un rancard et à chaque fois c’était Lee qui refusait. Sauf cette fois là. Ce fut Maxi. Et sans doute, ce fut la seule fois que le jeune homme refusa quelque chose à la belle blonde. C’était un peu le jeu du chat et de la souris, ou chacun voulait faire le chat et pourtant, ne restait que les souris attendant leur bout de fromage. Ce ne fut qu’un an plus tard que ce couple se forma enfin. Enfin, former était un bien grand mot.

      LIANE« Maxi? »
      MAXI « Liane? »
      LIANE« Tu peux m’appeler Lee si tu en as envie… »


    Le jeune homme offrit son plus beau sourire à la petite blonde. Ils s’aiment leurs yeux le disait. Peu de temps après ce petit épisode, Lee et Max changèrent leur petit surnom pour un « LeeAmour » et un « MaxiChou ». Trop gnon, n’est-il pas? Bref. Les deux tourtereaux devinrent des médecins de St. Mangouste accomplis. Heureux et mariés. Une seule chose leur manquait encor… Une famille. Une vraie famille. Mais n’était-il pas trop tôt?

      MAXI « Mais Lee! Nous sommes ensemble depuis déjà 3 ans. »
      LIANE« Max, trois ans ce n’est rien dans une vie! Je ne t’ai même pas présenté à mes parents encore! »
      MAXI « Et bien, moi non plus! Qu’attendons-nous? Une séparation peut-être? »
      LIANE« Ne dis pas sottises! »
      MAXI « Ne m’en fait pas dire alors. »


    Au bout de quelques heures de conversations et de conviction de la part de Maxi, Liane avait finit par lui donner raison. Elle aussi voulait un enfant. Mais à une seule condition. Elle arrêterait de travailler. Elle deviendrait mère au foyer. C’était trop lui demander d’abandonner son enfant à une nourrice. D’autant plus que le métier de médecin à bien des contraintes qu’elle ne souhaitait pas infliger à son bébé. Et Maxi était d’accord. Mais il pensait que c’était un bien grand sacrifice… Pour Liane, pas le moins du monde. C’était simplement la réponse à leurs attentes… Et quelques mois plus tard, Blueberry était venue au monde. C’était une magnifique petite poupée. Son petit duvet était blond et sas grand yeux émerveillés étaient bleus. Elle faisait le parfait assemblage de la beauté de ses parents.


Dernière édition par Blueberry R. Davenport le Dim 23 Aoû - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry R. Davenport

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Lily

MessageSujet: Re: The men's choice Lively ; Bluebee ENDED   Dim 23 Aoû - 18:10


      Elle eut sept ans ;
        aaaaa « et une poupée prénommée Daunie »


    Lorsque Liane mit au monde la petite fille qui fut, pendant neuf longs mots, encrée en elle, les deux heureux parents n’avaient toujours pas trouvé de nom à leur progéniture. Ils n’étaient jamais d’accord. L’un voulait un nom court et brut alors que l’autre souhaitait un nom plus long mais doux. Et le jeu avait duré neuf mois, résultat, le bébé aux creux des bras, il fallait rapidement trouver un prénom. Le père appréciait Alexandra. C’était à la fois long et brut. Mais la mère n’était pas d’accord. Elle proposa Berrie. Ce qui ne plut pas vraiment non plus au jeune père. Alors, d’un accord commun, ils tombèrent sur Blueberry. Et tout deux furent satisfait de leur choix. Le deuxième prénom était évident, il s’agissait du prénom de la mère de Maxi. Riley. Et lorsqu’enfin ils furent débarrassés de la tâche du prénom, les deux parents profitèrent de leur poupon. Elle était belle. À l’image de ses parents, de jolis cheveux blonds, enfin cela était encore à l’état de duvet et deux perles bleues en guise de prunelles. Un mélange parfait de son père et sa mère.

    Après la naissance, tout s’enchaîna rapidement. Maxi était souvent appelé à St Mangouste et Liane s’occupait de leur petite fille. Mais les week-ends était uniquement familiale. Le jeune père profitant pleinement de la petite fille qu’il avait aimé dès sa création. Tout c’était enchainé, mais tout d’une vie banale et sans rebondissements. Cela avait toujours été trop calme chez les Davenport et le bébé semblait aussi paisible que la maison pouvait l’être. Le bruit semblait bannit de cette maison. Pas un cri, pas un pleure. Le silence et le sifflement du vent entourait la petite famille. Mais rapidement le bébé devint grand. Et la petite Blue ne fut plus un bébé mais une grande fille qui voulait être considérée comme tel. Ses parents essayèrent de ne pas trop la couvrir mais Blue était leur première et unique enfant, il était donc impensable qu’ils la laisse livrée à elle-même. D’autant plus que la jolie petite fille était la meilleure amie de son père. Ils ne se quittaient presque plus et la demoiselle se rendait même au travail de Maxi. Il aimait ça. Le sentiment d’unisson qui les liait.

    Liane semblait même jalouse, mais elle aimait cela aussi, ce qui les liait. Cependant, elle ne voyait pas d’un très bon œil le fait que la petite fille à peine âgée de six ou sept ans se rende à l’hôpital. Elle trouvait cela beaucoup trop brutal pour cette poupée douce et fragile que représentait sa fillette à ses yeux. Maxi n’était pas d’accord. Il disait que cela forgerait son caractère. Alors la femme écouta son mari et laissa faire. Elle ne le regretta pas. Pas tout de suite en tout cas. Jusqu’au jour elle est surprit un jeu de son enfant qui la fit déchanter.

      BLUE « Ma chère Daunie… Je suis au regret de vous annoncer que vous avez été mordue par un loup-garou et que vous allez vous recouvrir de poil et vous allez vouloir manger les petits enfants ! »


    La jeune mère était entrain de faire le ménage quand elle se stoppa net. Sa fille avait fêté ses sept ans la vieille et un bordel monstre régnait dans la maisonnette. Un sors aurait arranger le tout, mais Liane voulait s'occuper les mains. Un peu perdue dans son ménage elle ne prêtait pas attention à Blueberry qui jouait avec son cadeau préféré. Ses parents lui avaient offert une petite poupée qu’elle avait nommée Daunie. Personne ne savait pourquoi. Mais lorsqu’elle entendit « Loup-garou », « Manger », son sang se figea. Une grimace remplaça son si joli sourire habituel. Comment sa petite fille de sept ans pouvait-elle parler ainsi ? Liane ne comprenait pas et elle ne supporterait pas d’entendre ça de sa bouche. Elle s’approcha alors de l’enfant qui tenait sa Daunie en main et lui offrit un petit sourire bienveillant.

      LIANE« Bluebee, chérie, où as-tu entendu ça ? »
      BLUE « Quoi donc maman ? »
      LIANE« Tu sais bien… Loup-Garou, manger les petits enfants . »
      BLUE « Oh, ça. Ben à l’hôpital, l’autre jour. Papa à dit ça à un monsieur. Il était tout gris et tout maigre, il faisait peur à regarder. »
      LIANE« Blue mon ange, je ne veux plus que tu dises ça. D’accord ? Papa a eu tort de faire ça devant toi. Mais jamais plus tu ne dois parler comme ça. Tu m’as compris ? »
      BLUE « Mais pourquoi ? Tu sais, Daunie en a une. De morsure je parle. »
      LIANE« Daunie ne peut pas avoir de morsure mon ange. Daunie est une… poupée. Elle n’a rien. Elle est en bonne santé. Comme toi, comme moi. Comme papa ! Elle va bien. Pourquoi ne jouerais-tu pas avec elle à autre chose ? »
      BLUE « Non. J’aime jouer au docteur ! Je veux aller à l’hôpital avec papa ! »
      LIANE« Cela suffit Bluebee ! File dans ta chambre. Et donne-moi cette Daunie. Allez, au lit, méchante fille. Tu verras quand ton père reviendra ! »


    Liane c’était énervée bien trop vite sur sa petite fille. Mais elle ne supportait pas d’entendre ses mots dans une bouche si pure. Ses mots martelaient son cœur comme ses oreilles. Elle ne supportait plus d’entendre parler de créatures, de maladie et d’hôpital. Depuis qu’elle avait quitté son travail de médecin, elle n’aimait plus tout ce qui s’y rapprochait. De près comme de loin. Cela la touchait, la blessait même. Et c’est avec des cris qu’elle accueillit le retour de son mari ce soir là.

      LIANE« Bravo super papa ! Quelle belle vie offres-tu à notre fille. »
      MAXI « Un plaisir de rentrer chez soi… »
      LIANE« Tu oses plaisanter ?! J’aurais honte à te place. C’est vil ce que tu as fais. »
      MAXI « Vil ? Je peux savoir de quoi tu parle ? »
      LIANE« Trouves tu normal qu’une fillette de sept ans dise à sa poupée qu’elle s'est fait mordre par un loup-garou et qu'elle allait manger les petits enfants ? Et ça pourquoi ? Parce que son père à oser annoncer une chose pareil devant elle. Alors qu’elle était horrifiée. La seule fois où tu ne la laisse pas à l’infirmière, c’est pour annoncer une morsure que personne ne peu guérir ? Tu es cruel ! »


    Tellement la colère la hantait, Liane ne vit pas que sa fille avait quitté sa chambre et écoutait leur conversation d’un air heurté.

      BLUE « Daunie ne va pas guérir ? »
      LIANE« Non mon ange ! Daunie n’a pas de morsure. »
      MAXI « Bien sûr que non, Daunie ne va pas mourir. Tu veux que papa l’examine ? »
      LIANE« Mais bien sûr ! Faisons semblant ! Blue, arrête un peu. Daunie n’est pas malade. Elle respire la santé. Tu ne le vois pas ? »
      BLUE « Papa ? Il va mourir le monsieur tout gris et maigre ? Je ne veux pas. Non papa ! Il ne peut pas mourir. Je t’en supplie, papa, aide-le ! »
      LIANE«»
      MAXI « Je te promets de tout faire pour le soigner. Tu me crois, pas vrai, BLueberry ? »
      BLUE « Oui papa. Je te fais confiance. Tu sauveras Daunie aussi..? Quand elle sera malade ? »
      MAXI « Promis. Allez fais moi câlin et file te coucher. »
      BLUE « Je t’aime papa. »
      MAXI « Moi aussi. De tout mon être. Et pour toujours. Je t’aime. »


    La mère semblait être de trop face à ce qui les liait. Mais elle ne pouvait qu’apprécier devoir son mari aussi dévoué à leur unique enfant. Mais depuis ce jour là, celui ou Daunie eu une morsure de Loup-Garou, la petite Blueberry n’arrêta pas de trouver toutes les maladies possibles et imaginable à sa poupée. Un jour elle avait la lèpre, un autre la variole du dragon et parfois, cela passait simplement par une disparition pathologique. Liane abandonna l’idée de punir sa fille à chaque fois qu’un terme médical sortait de sa bouche. Parce que dès que son père lui avait fait la promesse de soigner le monsieur, la petite fille avait voulu faire comme son père. Devenir médecin et sauver des vies. Sauf que Maxi ne put guérir le monsieur, et Blueberry ne lui adressa pas la parole durant plusieurs semaines. Pendant pratiquement une année en fait. Elle n’avait pas supporté d’apprendre que les son père n’était pas dieu. Chaque vie comptait pour elle, mais visiblement personne n’était capable de toutes les préservées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry R. Davenport

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Lily

MessageSujet: Re: The men's choice Lively ; Bluebee ENDED   Dim 23 Aoû - 19:10


      Adolescente a problèmes ;
        aaaaa « ou le premier petit copain ? »


    Blueberry n’oublira jamais sa première histoire d’amour. Le choc a été trop fort pour. Elle se revoit elle, petite blonde de 8ans fière de dire à sa mère qu’elle avait son premier petit copain, enchantant sa génitrice et énervant son père. Puis vint l’anniversaire d’une amie qui souffla son gâteau et restant une bougie, tout le monde voulut connaître le nom de son petit ami : Ethan – le petit ami de Bluebee. 8ans et elle connaissait déjà le déboire d’avoir été trompée … plus sérieusement – bien qu’elle a vraiment été choquée par ce gamin qui trompait déjà à 8ans – sa première vraie histoire d’amour dépassant les « je te tiens la main », « c’est mon petit copain » et les bisous tout mignons sur la bouche fut avec Nate Woodsburry, un garçon d’une école nettement moins « magique » que celle de Blue. Leur rencontre remonte à l’époque jonchées de tentatives de renvoit de Poudlard de la jeune blonde. Pendant l'été enfaite. Guère découragée par les deux premières tentatives s’étant soldées par un échec, une pluie de cadeaux de ses parents pour s’excuser d’un comportement qu’ils auraient pu avoir et des séances chez une psychologue, l’envie de se faire renvoyer n’avait toujours pas passé à Blueberry désireuse de quitter cette école de magie pour aller là où elle voulais vraiment être. Être medecin. Poudlard, c'était là où il était dur de respirer. Ce soir-là, elle ne prévint personne – pas même sa meilleure amie. Le ciel était clair et l’air chaud, parfait pour dormir dans le parc de Poudlard et si elle n'aimait pas tant le quidditch, elle serait probablement déjà partie. Mais c’était sans compter que le parc était habité à cette heure-ci par une bande d’étudiants fêtant leur fin d’année à coup de bières au beurre et de grillades. Dans le tas, il y avait Nate qui remarqua Blue après que ses copains la sifflèrent. Jouant au jeu « maintenant ou jamais » qui était simplement des gages, Nate reçut le défi de ramener Blueberry dans le groupe de jeunes. Il ne se fit pas prier, remerciant d’avoir eu ce gage et non celui de se faire passer bourré devant un professeur..

      NATE « Salut, moi C'est Nate »
      BLUE« Salut Nate. »


    Silence. Bien que sociale habituellement, Blue ne se sentait pas d’humeur à draguer. En même temps, elle était entrain d'essayer de trouver une idée pour se faire renvoyer et même si elle disposait de toute la nuit et la journée qui suivait – sa mère pensant probablement qu’elle ne se sentait pas très bien – elle n’avait pas envie de s’attarder.

      NATE« Je sais que c’est bizarre, mais ça te dirait de … »
      BLUE « Non. »
      BLUE« Tu ne sais même pas ce que j’allais te demander. Rien de cochon, juré. »
      BLUE « Heu … bah … non quand même.
      »
      BLUE« Tu veut une bière au beurre ? »


    Il n’avait pas tort. Et pour tout dire, une idée venait de germer dans l’esprit de Blueberry. Ce Nate n’était pas si mal et ne semblait pas bien méchant. Alors au lieu de dormir dans un parc habité par dieu sait quoi, peut-être Elle pourrais s'inviter dans la bande. Et ce fut le marché : elle rejoignait la bande de Nate et lui, il l'invitait a sortir comme une personne normale et accessoirement, elle lui donnait son prénom. Le lendemain, sortie a Pré au Lard, Blueberry s'était regardée dans le mirroir. Contrairement a l'habitude, elle essaya de faire preuve de modestie, pouvait-on même dire qu'elle essaya de se sous estimé. Je vous explique. Elle avait essayer lorsqu'elle s'était regarder dans le mirroir de ne pas dire son célèbre « Wouah, je suis Wouah » Et de dire « Je suis juste belle » Ces mots ne franchirent jamais les lèvres de la blondinette. Elle n'était pas du genre a se dégradée pour faire valoir les autres. Elle s'adorait et ne le cachait pas. Elle mit du linge normal, et non une de ces robes de sorcier a la con et ils allèrent ensemble a Pré au Lard..

      BLUE« Nate? »
      NATE « M’ouai ? »
      BLUE« Est ce que je te plait ? Parce que je t’ai vu rougir et je ne demandait si c’était a cause de ma beauté légendaire ou si c’était parce que je te plaisait.»

      NATE « Je serai fou de dire que t’es pas canon, et oui. Tu me plait bien. »
      BLUE« J’doit dire que tu me plait bien toi aussi …»


    Blueberry s’intégra très bien dans l’entourage de Nate arrivant même au statut de petite amie après deux jours. L’histoire des deux jeunes de la même maison commença ainsi et ils se plaisaient à la raconter, Nate exagérant un peu. Puis vint le moment où Nate rencontra les parents de Blue et ce fut là que leur histoire déclina. Nate devint le fils que les Davenport n’avaient jamais eu et en un rien de temps, Blueberry voyait tout le temps Nate. Il soupait presque tous les soirs chez elle et il venait partout en vacances, aux premières, aux différents événements. Blueberry ne le supporta plus. L’euphorie d’avoir un petit ami avait passé, ce moment où le voir tout le temps était un bonheur avait fait son temps et c’était lourd, frustrant même, de l’avoir toujours dans les pieds. Ainsi Bluebee cassa avec Nate devenu insupportable à ses yeux. Ils étaient en couple, pas mariés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ3

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: The men's choice Lively ; Bluebee ENDED   Lun 24 Aoû - 16:31



Salut, Bébé =D

Alors ta fiche est pas mal mais quand tu y auras de nouveau accès, j'aimerais que tu passes corriger ta troisième partie, impérativement. Je te valide donc et je t'envoie chez les Poufsouffle, pour le sens de la justice dont fait preuve Bluebee en voulant devenir médecin, en voulant protéger les vies et la manière dont elle travaille pour y arriver sans perdre son objectif de vue.

Fais très attention à l'orthographe, n'est-ce pas & bon jeu !

Tu peux ouvrir un sujet de relation Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The men's choice Lively ; Bluebee ENDED   

Revenir en haut Aller en bas
 
The men's choice Lively ; Bluebee ENDED
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QC : Pro choice ou Picasso ??
» Quelles SMB pro-choice choisir?
» winner s choice
» Protège queue pro choice ?
» PEOPLE'S CHOICE CLASSIC --Austalie-- 20.01.2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: