...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA

Aller en bas 
AuteurMessage
Théodora M. Finwick

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : crocodile
Playlist : «fruit machine» • thetingtings
Humeur : enthusiastic

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: un raton-laveur
Année ou profession: septième année

MessageSujet: ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA   Dim 23 Aoû - 14:57


théodora maë finwick
”ou la fille qui criait tout le temps“

âge : « dix-sept ans »
année d'étude : « septième année »
date de naissance : « un vingt-six juin »
lieu de naissance : « résidence finwick, londres, uk »
origines & pureté : « origines franco-anglaises, sang mêlé »
orientation sexuelle : « bisexuelle »
situation amoureuse : « célibattante »
orientation magique : « préfère rester neutre »
don spécifique : « aucun »


crocodile
”aka agnèslaprincessequipuepasdesfesses“

âge : « seize ans trois quarts »
temps de connexion : « cinq sur sept, à priori»
comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? « J'ai reçu un mail de HR, où je n'ai toujours pas eu l'occasion de rp ¬¬ Ce forum est en tout cas une réussite »
votre personnage est-il un personnage vacant ? « Aucunement (: »
personnalité sur l'avatar : « La (très) belle Scarlett Johansson »


Dernière édition par Théodora M. Finwick le Lun 24 Aoû - 11:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodora M. Finwick

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : crocodile
Playlist : «fruit machine» • thetingtings
Humeur : enthusiastic

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: un raton-laveur
Année ou profession: septième année

MessageSujet: Re: ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA   Dim 23 Aoû - 14:57

easy as abc

      sur le canapé crème
Il est parfois difficile de se dire que si on est là, c'est bel et bien pour quelque chose. Parfois même, la vie nous prend tant par surprise qu'on se demande si elle ne s'est pas trompée de ligne, dans le grand livre du destin. C'est ce qu'a sans doute pensé ma mère, le jour de ma naissance. Parce que là, assise dans le canapé couleur crème, elle n'avait jamais ô grand jamais songé à avoir un bébé. Sauf que même avant l'idée même de la procréation ne serait-ce que d'un seul enfant ne germe dans son esprit, non pas un, mais deux bambins désiraient sortir de leur demeure pourtant chaude et douillette. Les bambins, c'était nous : Robbie, et moi. Deux têtes blondes complètement dérangées pour le prix d'une : ma mère avait décroché le gros lot.
Aubépine Finwick ( Aubépine Bourgeois de son nom de jeune fille ) ne désirait pas sa grossesse, mais pire : elle l'ignorait. Son ventre était à peine rebondit durant les neuf mois qui précédèrent notre naissance, à Robbie et à moi, et aucun changement hormonal n'avait fait son œuvre. Si bien que ce n'est qu'une affreuse douleur dans le bas ventre, le canapé couleur crème tâché de sang qu'elle compris. Heureusement pour sa progéniture, elle n'était pas seule. Non loin de là, dans la cuisine de l'appartement londonien qui me verra grandir, Travis, mon père, se hâtait à préparer un repas pour sa bien-aimée. Les cris de ma mère aidant, il ne mis pas longtemps à comprendre : bien plus à réagir. Les accouchements, il ne connaissait pas vraiment ça, et pour cause : mes parents n'avaient que vingt-trois ans à l'époque, venaient d'emménager ensemble et vivaient grâce au pauvre salaire de coiffeuse de ma mère. Mon père était un peintre, de talent certes, mais qui ne pouvait vivre de ses maigres revenus. Bien que lui et ma mère étaient sorciers, ils avaient abandonné toute magie. Aucune conviction utopique, politique ou quoi que ce soit là-dedans : mes parents n'étaient guère de très bons sorciers, contrairement aux aïeuls de mon père. Pour couper court à toute pression de la part de ces derniers, Travis avait alors décidé de casser les liens avec ses parents (renonçant avec eux un héritage certain). Seule ma mère avait gardé contact, car née-moldue elle ne subissait de leur part aucune pression.

Malgré ce que tout humain normalement constitué, sorcier ou non, aurait pu prédire à ce sujet, l'accouchement se déroula sans encombres notables et ce malgré la bonne dizaine d'heure durant laquelle Robbie et moi quittions le nid maternel, chaud et sanguin. Peut-être cela ne se serait pas si bien déroulé sans l'aide du beau voisin un peu plus jeune que mes parents, pompier. Des années durant, j'ai fantasmé à son sujet : idéalisant chacun de ses membres, de ses traits et de ses paroles. Après tout, il n'avait que vingt ans de plus que moi et quand on a cinq ans, l'âge importe peu...
D'ailleurs, ces amours vagabonds et sans avenirs, je les collectionne encore aujourd'hui. Je suis sans doute une (trop) grande amoureuse de la vieet des humains. Comme un romancier pour son personnage, je m'invente pour moi-même des histoires, avec lui, le garçon au fond de la salle de potion, ou elle, la belle joueuse de quidditch aux cheveux délicieusement bruns. Mais il me semble que nous nous écartons du sujet que j'aurais du déjà clore, car me semble-t-il de ma naissance à mon adolescence, il n'y a pas qu'un pas.


      l'heure des grands discours & autres mésaventures
Robbie, rends moi cette chaussure immédiatement, ou tu subira les colères de Théodora la Grande.
Rire un peu trop bruyant de la part de mon frère, qui tenait de sa main droite une de mes baskets rouges. Malheureusement pour moi, j'avais préféré lui piquer un de ses cookies plutôt que d'enfiler ma deuxième chaussure. Nous devions nous rendre chez des amis de la famille pour la soirée, mais j'avais jugé bon de manger un peu avant : surtout que la nourriture que je comptais avaler était celle destinée à mon frère. J'avais à l'époque presque onze ans, et même des années après, je ressens toujours ce malin plaisir à braver tous les interdits pour l'embêter.
Ahah, la Grande ? Laisse nous rire, moi et mes dix centimètres de plus. Théa, c'est moi, le Maître. Tu vas payer ton erreur fatale : le cookie était miens, cette chaussure sera mienne. Dommage que tu portes déjà sa...
La colère montait en moi comme une boisson aspirée par une paille : instantanément. Comme toujours et déjà à cet âge, je n'arrivais pas à contrôler mes émotions, qui semblaient s'impliquer un peu trop dans mon être. N'importe quelle petite chose devenait un immense chagrin, une douleur sans fond ou un enthousiasme beaucoup trop exprimé. Je ne lui laissait pas finir sa phrase, et lui sautait dessus sans crier gare. Malgré moi, et ce comme toujours, j'agissais avant de réfléchir ou de le laisser terminer. Mon cerveau avait comme une emprise sur moi, m'empêchant ainsi d'être maître de moi même : je n'arrivais pas vraiment à tenir en place, garder une discussion normale, et était bien trop "franche". Ceci n'étant pas vraiment de la franchise, puisque je disais en vérité ce que je pensais tout haut sans le vouloir, sur le champ, me mettant souvent dans un certain embarra. Je savais qu'il n'était pas sage de lui foncer dessus de cette façon, et j'allais bien en subir les conséquences.


Dernière édition par Théodora M. Finwick le Mar 25 Aoû - 18:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA   Dim 23 Aoû - 15:57

    Bienvenue sur HP !

    Ton avatar est sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Théodora M. Finwick

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : crocodile
Playlist : «fruit machine» • thetingtings
Humeur : enthusiastic

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: un raton-laveur
Année ou profession: septième année

MessageSujet: Re: ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA   Dim 23 Aoû - 16:53

      le titre
en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction en construction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA   

Revenir en haut Aller en bas
 
ec. bang bang, my baby shoot me down • THÉA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vinny Bang Bang
» Vinny Bangbang
» Bang Bang Team chevreuil 2013
» 30-08-2015 HARZE " LE BANG" CHALLENGE STANY-SMOL
» Éclairage avant Busch & Müller Big Bang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: