...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amaury H. Woodstocker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Chloé ! :)

MessageSujet: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Dim 23 Aoû - 1:34

Amaury Hannah Woodstocker
*

    ♦ âge : 17 ans.
    ♦ année d'étude ou profession : 7ème année.
    ♦ date de naissance : 08 Mars 1981.
    ♦ lieu de naissance : Londres en Angleterre évidement.
    ♦ origines & pureté : Anglaises, née moldu.
    ♦ orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
    ♦ situation amoureuse : Célibataire !
    ♦ orientation magique : Neutre.
    ♦ don spécifique : Non !



Chloé
*

    ♦ âge : Entre 0 & 98 ans!
    ♦ temps de connexion : 7/7, tous les jours sauf si trépas ! :p
    ♦ comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? Je le trouve vachement intéressant et je l'ai découvert sur Bazzart !
    ♦ votre personnage est-il un personnage vacant ? Nop!
    ♦ personnalité sur l'avatar : Hilarie Burton.


Dernière édition par Amaury H. Woodstocker le Mar 25 Aoû - 1:23, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury H. Woodstocker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Chloé ! :)

MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Dim 23 Aoû - 1:34

The half killed.
*





    Je ne sais pas si c'est dû à la situation, mais je sens à peine qu'on me prend dans ses bras. Je suis enfermée dans une sorte de léthargie abominable. Je me tiens debout, immobile, silencieuse, déchirée. J'ai l'impression qu'on a pris mon coeur, qu'on l'a lacéré sans vergogne, piétiné, écrasé et qu'on me l'a sadiquement replacé dans la poitrine. Mais je n'en veux pas de cet organe, je veux qu'on me l'enlève, je veux qu'on me tue, je ne veux plus souffrir, plus autant. Je cale ma tête contre un torse et je me laisse doucement envahir par le chagrin. Les yeux humides mais néanmoins rivés sur le lit de ma soeur, à tout jamais vide.

    I. Denial.

    La porte de ma chambre claqua violemment. Je voulais par dessus tout être seule. A cause de la mort de Céleste notre maison est remplie de parasites. Ils pleurent, se lamentent et certains vont même jusqu'à gémir ! Tout ceci n'est que foutaise, une grosse mascarade. Ils viennent surtout profiter du banquet et de l'hospitalité que mes imbéciles de parents leurs offres. De toute façon, elle n'est pas morte. C'est tout bonnement impossible. On ne meurt pas si jeune, on ne meurt pas comme ça, sans aucune raison apparente. Dans le pire des cas elle est dans le coma, mais elle va se réveiller... De plus, je ne vois pas Céleste se suicider, elle n'a jamais été égoïste ! Les lacérations sur ses bras, l'hémoglobine, ça cicatrisera. Elle n'est pas morte. Pas en sachant que je revenais bientôt de Poudlard pour les vacances, pas en sachant que j'allais lui raconter mes fabuleux périples accompagnés de chocos-grenouilles. Non, j'suis sûr qu'elle respire encore.

    II. Anger.

      MR WOODSTOCKER ; « Je peux entrer ? »

      AMAURY ; « Laisse-moi tranquille. »


    Bien entendu, il n'attendait pas de réponse à sa question, il entra. Mon père, mon putain d'paternel. Il l'avait bien saouler avec ses discours à deux balles celui là. Céleste pouvait pas le voir, et lui ne pouvait pas voir sa fille non plus. Avant, je m'en fichais un peu, moi, il m'a toujours ignorée ! Il n'a jamais été conçut pour avoir une famille. Entre ses enfants qu'il n'arrive pas à encadrer et sa femme qu'il frappe régulièrement... C'est juste un connard et si j'en avais le droit je le pendrais bien par une cheville.

      MR WOODSTOCKER ; « Écoute, moi aussi je suis plus que tout dévasté par la mort de ta soeur, mais elle n'aurait pas aimé que tu te lamentes. »

      AMAURY ; « Qu'est-ce que t'en sais toi ? Tu l'as jamais aimée! T'es qu'une ordure. »


    clac Je sais, je l'ai mérité celle là. En temps normal j'en aurais pas rajouté, surtout pas quand je sais que j'ai tort et que je vois son affreux visage déformé par la rage. Il n'est déjà pas beau en général, mais alors quand il est en colère... Sauf que là, on n'est pas en "temps normal". Une partie de moi est morte, partie, envolée, et lui il me demande d'aller de l'avant. C'est clair que lui n'a pas l'air anéanti ! Il se dit surement qu'il va pouvoir récupérer le fric qu'il avait - malgré lui - dût placé sur un compte pour les études d'une de ses filles. Puisque que s'il y a une chose à laquelle il tient, c'est bien à son pognon.

      MR WOODSTOCKER ; « Comment oses tu espèce de... »


    Ni une ni deux, je sortis ma baguette, la pointant en dessous de son menton. Il a toujours eu peur de ce que ce bout de bois peut produire. J'avoue en avoir usé quelques fois, pour m'amuser un peu. Aujourd'hui, ça ne m'amuse pas du tout.

      AMAURY ; « Répète pour voir. »

      MR WOODSTOCKER ; « Tu perds rien pour attendre. »


    Ça y est, elle s'est enfin barré cette ordure. La seule raison pour laquelle essaye - d'habitude en tout cas - de me maîtrisé, c'est pour ma mère. Aussi étonnant et stupide que çela puisse paraître, elle l'aime. Elle l'aime, alors je fais des efforts incommensurables pour ne pas la blésée. Je la respecte beaucoup pour tout ce qu'elle a fait pour nous, Céleste et moi...

    III. Bargaining.

      MRS WOODSTOCKER ; « Tu viens manger chérie ? »

      AMAURY ; « Non maman, je ne viendrais pas si elle n'est pas là. »


    Ce fut à son tour de rentrée dans mon antre. Elle au moins, elle savait quel ton adopter avec moi, quels mots choisir pour que j'aille mieux, une bonne mère en gros. Je la détaillais du regard. Ses yeux étaient rouges et encore humide. Elle avait de grandes cernes sous les yeux et on pouvait clairement lire qu'elle n'allait pas bien du tout. J'arrivais à la comprendre, mieux que quiconque certainement. Elle a toujours été proche de Céleste, moins que moi, mais très proche quand même. Elle s'installa en face de moi et je la vis craquée. Elle enfouit son visage dans ses mains et elle se laissa aller contre moi. C'est sûr que ça ne m'aida pas à aller mieux, mais il faut savoir faire passer les besoins de ses proches avant les siens. Une dizaine de minutes plus tard, elle prit la parole.

      MRS WOODSTOCKER ; « Je sais qu'elle te manque et dieu sait si elle me manque également. Je peux t'assurer que je donnerais tout pour qu'elle revienne. Tout pour revoir ses grands yeux noisettes, son sourire éblouissant ou encore pour entendre le son de sa voix. Malheureusement, on ne peut rien faire Amaury. Alors, s'il-te-plait, laisse- moi t'aider à surmonter ça avec un bol de soupe au potiron, ta préféré. »

      AMAURY ; « C'était aussi sa favorite. »

      MRS WOODSTOCKER ; « Je sais. »


    Les larmes roulèrent sur mes joues sans que je puisse y remédier. Malgré tout, je décidais de me rendre dans la salle à manger.

    IIII. Depression.

    La tête appuyer contre la fenêtre, je remarquais à peine la pluie qui s'abattait sur la ville. Pourquoi était-elle partie si brusquement ? Pourquoi ne m'avait-elle pas parler de son mal-être ? J'aurais certainement pus l'aider. Elle avait préféré nous quitter, lâchement, à l'aide d'un cutter. Céleste, si douillette, je ne la voyais pas se couper le bras, même animer par une rage étrangère. Si j'avais été là, je l'aurais soignée en un coup de baguette magique. Malheureusement, je n'étais PAS là ! Cela faisait maintenant plus d'une heure que je pleurais. Mes larmes me paraissaient intarissables. A quoi bon s'évertuer à répandre le bonheur si j'en oublie la plus importante pour moi. "Amaury, comment tu fais pour être toujours aussi positive ?" Si Claire m'avait vue dans un état pareil, qu'en aurait elle pensait... Je ne comptais pas en informer mes amis, même pas les plus proches. Que pourraient-ils m'apporter ? Du soutien ? Du réconfort ? Permettez-moi d'en douter. La seule chose dont j'ai besoin en ce moment, c'est ma soeur. Malheureusement pour moi, c'est la seule chose que je ne peux pas avoir...

    IIIII. Acceptance.

    C'est aujourd'hui que je repars à Poudlard. D'habitude, je me sens pousser des ailes et rien ne me fais plus plaisir. Ce matin, c'est différent : je ne ressens rien. Ni positif, ni négatif, on dirait qu'on m'a anesthésier et immunisée contre tout genre de sentiments. Ça ne me dérange pas, je m'en fous à vrai dire. Je refais mes valises à peine déballées et je me prépare pour aller à la gare. Le plus dur va être de dire au revoir à ma mère, encore complètement déprimée. De toute façon, il ne faut pas se leurrer, ça va prendre un bout de temps pour que la vie reprenne son cours. Ça ne sera plus jamais pareil, c'est certain, mais je suis sûr qu'elle aurait voulue que je continue à vivre normalement. Alors, c'est clair qu'à chaque fois que je tomberais sur une photo d'elle, que je verrais une fille qui lui ressemble ou que je trouverais des affaires lui appartenant, je me sentirais vide et j'aurais atrocement mal. On aura tous toujours mal. Mais il faut se battre, il y a des personnes qui en valent la peine...
    Bon, aller, direction la gare.

      MRS WOODSTOCKER ; « Fais bien attention à toi trésor, je t'aime. »

      AMAURY ; « A toi aussi maman ! Je t'aime. »


    "Je t'aime". Les mots étaient encore faibles, mais j'ai toujours du mal à aller au-delà. Je la regarde une dernière fois et je m'élance dans le mur. Ça me fait toujours bizarre dans le sens ou je me dis à chaque fois que ça ne va pas marcher. Mais à chaque fois, ça marche. Après être sur le quai je rentre dans le Poudlard Express et je me rends dans un compartiment. Je vois les gens affluer, et peu à peu mon compartiment se retrouve envahit, envahit par mes amis les plus chers. Les conversations s'enchaînent et pour la première fois depuis ce qui me semble être des lustres, je souris.


Dernière édition par Amaury H. Woodstocker le Mar 25 Aoû - 1:22, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Dim 23 Aoû - 11:19

    Hilarie !

    Bienvenue sur HP !
Revenir en haut Aller en bas
Amaury H. Woodstocker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Chloé ! :)

MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Mar 25 Aoû - 1:24

    Merci ! ♥
    &Merci de ton avis ! J'en prend note! (aa)
    EDIT : Voilà, je pense avoir terminée ma fiche! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Mar 25 Aoû - 15:29

    Bonjour !

    Avant de te valider il faudrait que tu me décrives au moins en quelque mot la personnalité d'Amaury parce que je n'ai aucune idée de la maison dans laquelle je vais l'envoyer. Enfin, ta présentation, même si très axée sur la mort de Céleste, est très jolie et bien écrite malgré quelques petites fautes, d'inattentions je présume.

    J'attends ta réponse. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Amaury H. Woodstocker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Chloé ! :)

MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Mar 25 Aoû - 22:23

    Merci pour les compliments !

    Pour le caractère ; Amaury est joviale, bornée, ouverte d'esprit, impulsive, simple, rancunière, franche, anticonformiste, fêtarde, indomptable, sensible, tête brûlée, insolente, droite, charismatique, fonceuse, persévérante ...
    J'espère que ça pourra t'aider! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 20/08/2009
Pseudonyme : Valou

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Cheval gigantesque, image du cheval de Troie qui causa la perte de la ville éponyme et dont Cassandre avait eu la prémonition.
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Mer 26 Aoû - 0:55



    Je penche pour Gryffondor à la lumière de ces nouveaux éléments =D Bon jeu & surtout, oublie pas d'ouvrir un sujet de liens RP. Ca décolle, tu vas te faire des potes Razz


_________________
[list][list]
[/list:u][list]© Emy. - Mechanical Heart (gif)

Here comes the rain again,
Falling on my head like a memory

eurythmics
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaury H. Woodstocker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 23/08/2009
Pseudonyme : Chloé ! :)

MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   Mer 26 Aoû - 0:59

    Okayyy pour Gryffondor & merci ! I love you
    Pour le sujet de liens, j'y compte bien ! (aa)
    De toute façon, personne ne peux me résister. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A les oreilles infestées de joncheruines. || OVER.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouchons dans les oreilles : ma moyenne a augmenté !
» les oreilles en arrière, danger ou pas??
» Mes deux longues z'oreilles dans la neige...
» Les bouchons d'oreilles
» Ca gratte dans les oreilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: