...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ●● Drago Malefoy . donee ;

Aller en bas 
AuteurMessage
Drago Malefoy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 24
Pseudonyme : Scone
Playlist : Wooo . Vitalic
Humeur : Ô Happiness !

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Aucun .
Année ou profession: Mangemort .

MessageSujet: ●● Drago Malefoy . donee ;   Ven 21 Aoû - 12:46



Drago Malefoy
*

    ●● âge : 18 ans .
    ●● année d'étude ou profession : Mangemort .
    ●● date de naissance : 5 Juin 1980 .
    ●● lieu de naissance : Au Manoir Malefoy .
    ●● origines & pureté : Les Malefoy sont une très vieille famille au sang entièrement pur & Drago est anglais .
    ●● orientation sexuelle : Seules les belles femmes l'intéressent .
    ●● situation amoureuse : Il est actuellement célibataire, tente toujours de trouver de quoi se mettre sous la dent, redoutant le jour où le mièvre mais quasi inévitable amour lui tombera dessus .
    ●● orientation magique : Magie noire .


Scône
*

    ●● âge : 16 ans
    ●● temps de connexion : Très souvent quand j'ai internet bien sur (;
    ●● comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? Je l'aime beaucoup, énormement, en particulier le contexte et le design . Et puis l'une des fondatrice m'a tenu au courant Wink
    ●● votre personnage est-il un personnage vacant ? Yes dear !
    ●● personnalité sur l'avatar : Tom Felton ♥️_♥️

_________________


    MEMBRE DU CLUB DES
    EPAVES VICIEUSE FANATIQUES
    DE LA CHATTE BOX OU EVFDLCB



Dernière édition par Drago Malefoy le Dim 23 Aoû - 12:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 24
Pseudonyme : Scone
Playlist : Wooo . Vitalic
Humeur : Ô Happiness !

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Aucun .
Année ou profession: Mangemort .

MessageSujet: Re: ●● Drago Malefoy . donee ;   Ven 21 Aoû - 12:46

    Chapitre I ●● « Ce petit Prince ne voulait pas qu'on lui dessine un mouton, ne voulait pas de cette unique rose et d'un renard pour ami.. Le Petit Prince voulait la gloire & toute l'attention. »

    « Bonjour mon ange. » Le ton de Nacissa était doux, caressant, presque amoureux. Une mère émerveillée par l'enfant qu'elle avait mis au monde trois ans plus tôt.
    « J'ai faim ! » Le ton du tout petit garçon, lui, n'avait rien d'affectueux, il était inflexible, autoritaire et dure.
La maman extirpa son protégé des draps de soie émeraude et le porta à hauteur de son visage pour frotter le bout de son nez contre le sien avec amour. Le petit ange se laissa faire un instant mais lorsqu'il sentit son estomac s'agiter, il poussa un braillement colérique et tenta de donner un coup de pied en direction de sa mère. Loin de se fâcher, Narcissa le tint contre lui, caressant les cheveux blond gominé de sa progéniture, l'entrainant hors de la chambre en chantant doucement pour l'apaiser. Encore que l'apaiser était un faible mot... il ne s'était pas montré particulièrement mauvais ce matin la. Presque de bonne humeur. Pas d'insultes, pas de pleures... Narcissa se complaisait à dire qu'il avait son caractère ; qu'il héritait des Black et des Malefoy. Bien sur que non, le petit amour n'était pas pourri gâté. Il savait ce qu'il voulait, voila tout.

Au moment donc, où Nacissa asseyait le petit garçon dans sa chaise haute, un elfe du nom de Dobby entrait dans l'immense salle à manger, portant sur son dos un grand plateau d'argent, croulant sous un petit déjeuner monstrueux dont le capricieux commandeur ne mangerait pas la moitié. Lorsqu'il put enfin contempler son petit déjeuner, le nouveau né s'époumona à nouveau. Narcissa s'empressa de se pencher pour examiner le plateau tandis qu'un sorcier d'une trentaine d'année entrait dans la pièce au pas de course, alerté par les cris de l'enfant. Avant même que ce dernier ait atteint la table, la mère levait sa baguette et la seconde suivante, le pauvre elfe de maison recevait un maléfice cuisant.

    « Espèce de bon à rien ! Tu sais pertinemment que Drago déteste que son verre de jus de citrouille se trouve à droite de ses toast ! » Cracha la femme qui s'était spontanément transformée en mégère et qui contemplait la créature à ses pieds comme s'il s'agissait de la dernière des vermines.
    « Allons allons Cissy, du calme, Dobby ne recommenceras pas, soit en sure » répliqua son mari, Lucius, avec un sourire cruel de très mauvaise augure porté sur l'elfe. « Comment se porte mon petit bonhomme ce matin ? » ajouta t-il de son ton trainant et ronronnant en se penchant vers le gominé qui braillait toujours.
Pour toute réponse, Drago attrapa une cuillère en argent et la jeta de toute ses forces à l'autre bout de la table. Attendris, le couple sourit et l'on apporta un nouveau plateau à Drago. Une journée comme les autres débutait alors dans la très ancienne et respectée famille des Malefoy.

●●●

    « Oui, nous sommes particulièrement fières. Il a tout bonnement réduit en cendre l'arbre de noël et a même mis le feu à la toge de notre elfe. Oui, comme je vous le dis, d'un simple regard. C'est qu'il était très en colère le petit bonhomme à sa maman, » expliquait Narcissa d'un air important et radieux à quelques gens de la haute, conviés pour l'occasion. « Monsieur le ministre, servez vous des petits fours, ils sont excellents ! »
Drago, dans un coin, jouait avec Gregory Goyle. Du moins, il s'amusait de lui. Son père était un vieil ami de la famille. Il était aujourd'hui âgé de 6 ans et demi et toujours aussi capricieux. Sauf qu'en grandissant, prenant conscience de l'attention qu'on lui portait, des compliments des gens, de l'admiration de certains et de l'intimidation de ses camarade, le petit garçon s'était gonflé d'orgueil et était à présent totalement imbus de lui même. Suffisant et prétentieux, bourré de principe, il crachait facilement sur tout ce qu'il considérait inférieur à lui. Or, il considérait beaucoup de personnes et créatures inférieures à lui. Il n'aimait pas les gens, il les manipulait, déjà, à un si jeune âge. Il ne les approchait de près et ne leur donnait un sentiment proche de l'amitié que lorsqu'il savait qu'il pourrait en obtenir quelque chose en retour. Et sous ses sourires angéliques se cachait un démon, une ordure. La seule personne qu'il admirait était son père et la seule qu'il aimait était sa mère.

Et si ce soir on donnait une réception au manoir en son honneur, c'était pour la simple et bonne raison qu'il avait découvert ses pouvoirs la veille. En effet, au matin du dix huit décembre, il était descendu en courant pour se jeter au pied du sapin. En effet, depuis qu'il avait trois ans, il avait instauré lui même une tradition qui lui rapportait gros à ses yeux d'enfants. A compter du quinze, ses parents étaient tenus de déposer un cadeau au pied du sapin chaque matin. Néanmois, le matin précédent, au lieu de trouver le balais jouet noir et or qu'il avait commandé, il avait trouvé un véritable balai, ridicule, moche et tout à fait indigne de sa personne. Quiconque aurait été la pour le voir, aurait pensé qu'il ne savait pas ce qu'il faisait. Cependant, Drago le savait très bien. C'était uniquement par caprice et par méchanceté qu'il avait renié ce cadeau dont la valeur dépassait largement ce qu'il avait demandé. Oui ; on lui avait donné autre chose que ce qu'il avait voulu. Il était alors entré dans une telle colère qu'il avait incendié l'arbre de noël et les vêtements du pauvre Dobby. Il avait immédiatement obtenu ce qu'il voulait, les Malefoy étant fous de joies. Mais lui s'en fichait... Il jouait déjà avec le véritable balais sur lequel il avait craché un peu plus tôt. Une ordure vous dis-je.

●●●

Le regard noir de Drago incendiait petit à petit la salle commune. Ce gamin d'à peine onze ans arrivait même, par la force de son regard, elle faire baisser celui des plus grands et des plus orgueilleux verts et argents présents. Personne n'osait plus lui adresser la parole. En effet, un première année avait tenté quelques minutes plus tôt et on avait cru devoir bientôt enfermer Drago pour éviter à sa victime de se faire déchiqueter. Et Drago continuait de se pétrir de haine et de colère noire. Ce merdeux avait refusé. Il lui avait refusé ! A lui, Drago Malefoy, à qui on n'avait jamais rien refusé. Le petit Potter n'avait pas voulu lui serrer la main, lui préférant l'immonde compagnie de ces traitres à leurs sangs et même d'un Weasley. A cette pensée, les doigts du blondinet s'enfoncèrent dans le cuir émeraude du canapé. Oui, pour la toute première fois de sa vie, le Petit Prince avait essuyé un refus.

    Chapitre II ●● « L'homme est incapable de choix et il agit toujours cédant à la tentation la plus forte. » AndréGide

    « NOOOOOOOON ! AYEZ PITIE ! NOOON ! JE VOUS EN SUPPLI ! PAS LUI ! NOOOOOOOOOOOON ! »
    « Narcissa, je te conseille de te taire. Il en va de ta propre vie... »
    « PITIE ! NON ! JE FERAI CE QUE TU VOUDRAS ! SAUVE LE ! NOOOON ! LÂCHEZ LE ! LÂCHEZ LE ! C'EST MON FILS ! »
    « Petrif... »
    « NON ! Bella... pitié... Bella... »
Narcissa s'effondra aux pieds de sa sœur ainée, agrippant de toutes ses forces à ses poignets. Elle hurlait, sanglotait, gémissait, comme une enfant. Les larmes bouillantes s'écrasait sur le marbre du sol du salon tandis qu'elle regardait Drago se diriger avec deux mangemorts dans la pièce à coté. L'un deux l'avait seulement attrapé par le coude pour l'empêcher de retourner près de sa mère, effondrée, qui semblait devenir folle. Drago en avait envie. Il ne mesurait pas la situation, il voulait la gloire, il ne comprenait pas sa mère. Lorsqu'il se retourna une dernière fois, arrachant son bras avec dégout à l'homme qui l'empoignait, il vit Bellatrix lui lancer un regard charger de fierté et sa mère s'écrouler par terre. Sa tante attrapa le poignet de Narcissa pour l'empêcher de bouger. Cette vision lui serra un instant le coeur, puis son insensibilité écrasa ce sentiment et il fit face à la porte de chêne.

Il l'attendait de l'autre coté. Il l'attendait avec son destin. Et Drago allait tout faire pour redorer le blason de la famille des Malefoy. Et puis, de la sorte, il montrerait à sa mère qu'il n'était plus un enfant, et cet acte prouverait définitivement qu'il était fort, puissant, et qu'il pouvait veiller sur elle. Pourtant, en poussant la porte, ses jambes tremblèrent désagréablement et la grande lâcheté dont il n'avait jamais su se débarrasser l'appela à faire demi tour. Mais avant même que cette idée ait tenté de le séduire, il sentit une force bien au dela de la sienne le pousser à l'intérieur de la pièce. C'était comme si l'auteur du sortilège avait soupçonné qu'il n'aurait pas le courage de l'affronter.

    « Avance Drago, et agenou toi devant ton maître. » La voix glaciale lui transperça le corps comme une lame et plus que jamais il voulut retourner auprès de sa mère.
Il s'efforça pourtant de fermer son esprit, comme le lui avait appris sa tante, pour cacher sa peur à son interlocuteur. Pourtant, lorsqu'il posa un genou à terre, l'autre ne pouvait s'empêcher de trembler contre son torse. Il baissa la tête, de peur que, malgré la pénombre, on ne voit qu'il était devenu encore plus livide qu'il ne l'était habituellement.

    « Ton bras Drago, » reprit la voix du Seigneur des Ténèbres.
Le geste hésitant du jeune homme n'échappa alors à personne. Et si les mangemorts présents n'osèrent pas rire, ni même sourire, Lord Voldemort éclata de son rire cruel. C'est alors que Drago comprit qu'il faisait sans doute une erreur. Il comprit que sa mère avait raison. Il sentait qu'il n'avait pas mesuré l'ampleur de la chose qu'il allait devoir affronter. Et la mission qu'on lui avait confié prise soudain toute sa gravité. S'il serra les dents lorsque la baguette brûla sa peau pour y apposer le seau indélébile, il ne put empêcher une larme de rouler sur sa peau blafarde. Il regrettait... déjà.

●●●

A l'intérieur de l'immense pièce sombre et croulante d'objets, Drago s'immobilisa. Les pulsations de son cœur prirent un rythme effréné et son souffle se bloqua dans sa gorge. Une sueur froide dévala sa nuque tandis qu'il se raidissait. De l'autre coté de la porte, il avait entendu la balance se fracasser sur le sol. Il risquait à nouveau gros et le savait pertinemment. Et où qu'il aille, il était prisonnier comme un rat dans une souricière dans cette maudite salle sur demande. Pourtant, il avait eu le temps d'en faire le tour des centaines de fois en cinq mois. Il avait aussi eut le temps de perdre confiance en soit, de prendre un teint blafard à un point de toujours l'imaginer malade, d'oublier ce à quoi ressemblait une belle journée ensoleillée, et par dessus tout, il avait appris à vivre chaque seconde de sa vie avec une angoisse sournoise et malsaine qui l'accompagnait au quotidien.

Les nerfs à vifs et la peur prenant le dessus, s'ajoutant à son manque de sommeil, Drago éclata en sanglot silencieux. Il avait fait le plus terrible des choix. Et dorénavant, il vivait son quotidien dans la peur, l'angoisse et la douleur. Il savait qu'il ne pouvait pas faire marche arrière et il savait ce qu'il risquait. Le beau blond tomba assis sur une vieille malle, la tête dans les mains et songea à sa mère. Il l'avait laissé seule au manoir, effondrée, presque détruite et surtout seule. Et ce n'était pas ses maigres lettres qui pouvaient la réconforter. Il aurait voulu rentrer pour les vacances, mais il ne pouvait pas. Chaque seconde de libre devait être destinée à cette stupide armoire. Il en allait de sa vie et de celle de sa famille.

    « J'y arriverai jamais ! »
Drago avait perdu toute confiance, et plus déterminé que jamais, il jouait à des jeux terriblement dangereux, bien décidé à parvenir à ses fins par tous les moyens, au moins pour sauver sa peau... Si, au moins, cela en valait encore la peine. En effet, quelque chose lui disait que quoi qu'il arrive, maintenant qu'il s'était engagé, son destin était tout tracé et ne serait plus jamais aussi facile à vivre.

_________________


    MEMBRE DU CLUB DES
    EPAVES VICIEUSE FANATIQUES
    DE LA CHATTE BOX OU EVFDLCB



Dernière édition par Drago Malefoy le Sam 22 Aoû - 13:20, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 24
Pseudonyme : Scone
Playlist : Wooo . Vitalic
Humeur : Ô Happiness !

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Aucun .
Année ou profession: Mangemort .

MessageSujet: Re: ●● Drago Malefoy . donee ;   Ven 21 Aoû - 12:47

    Chapitre III ●● « Le petit Prince a grandi, a perdu de sa grandeur, est déchu. »

    « Dégage vermine ou c'est moi qui te dégage ! » Cracha de son ton trainant le jeune homme adossé à la porte de la boutique malfamée.
Devant le regard meurtrier et sombre de celui qui le menaçait, l'autre ne se le fit pas dire deux fois et détala à toute vitesse. La porte grinça puis claqua, bien longtemps après qu'il ait remonté l'allée des embrumes pour s'enfuir le plus loin possible de Drago Malefoy. Ce dernier écrasa la cigarette a peine entamée contre le linteau de la porte, jetant un regard noir au vendeur pour le dissuader même de grimacer, puis il se dirigea vers le comptoir. Il s'y accouda et son regard froid et gris sonda le vendeur qui sembla se ratatiner. Du haut de ses dix huit ans, on avait aujourd'hui affaire à un Drago métamorphosé.

    « Hellburry, vous avez, je l'espère, ce que j'ai commandé ? Je ne tolérerai pas qu'on me déçoive de nouveau... »
    « Bien... bien sur monsieur Malefoy. Il se trouve dans l'arrière boutique, je... je reviens immédiatement. »
Le petit homme disparut par une porte derrière le comptoir avec de petits pas précipités. La nervosité qui l'animait suintait horriblement de chaque pore de sa peau. Drago en éprouvait une satisfaction jubilatoire. Il revint très vite, d'un pas trébuchant, brandissant une petite fiole remplie d'un liquide vert émeraude luisant. Drago l'attrapa d'un geste vif et l'examina attentivement ; après quoi il jeta une poignée de galions sur la surface plane.

    « J'espère ne pas être déçu... sinon, je saurai à qui en référer, soyez en certain, » siffla l'ex serpentard d'un ton mauvais.
    « Que monsieur Malefoy n'aie crainte ! Il s'agit la du poison le plus mortel que vous pourriez trouver en commerce... J'ai eu beaucoup de mal à me le... »
    « Je me contrefiche de votre misérable existence Hellburry ! Je veux simplement un résultat ! » Coupa d'un ton abjecte Drago.
La fiole glissa dans sa poche et l'instant suivant, le jeune homme transplanait à des dizaines et des dizaines de kilomètres de la lugubre boutique.

●●●

Elle tremblait au bout de sa main. Et Drago faisait un effort considérable. Il avait déjà tué, torturé, menacé... Mais si les tortures se faisaient a la baguette, il avait toujours été bien incapable de jeter ce sortilège de mort. Et son cœur tambourinait à lui en faire mal, des bouffées de chaleur le submergeait, tandis qu'il tenait en joue le pauvre homme. Ce dernier n'avait pas donné satisfaction au seigneur des ténèbres... et si Drago était passé maitre dans l'art des poisons, du sadisme et de l'insensibilité, il ne parvenait toujours pas à formuler ces quelques mots. Or, c'est lui qui risquait de ne pas satisfaire le maitre s'il ne pouvait accomplir sa tâche. C'était donc un soulagement hors du commun que d'être suffisamment bon occlument pour cacher à son seigneur cette faiblesse. Faiblesse qu'il ne pourrait plus cacher bien longtemps si on lui demandait de tuer sous ses yeux. Et comme pour se donner l'impression d'agir, Drago parlait, déblatérait des monceaux de stupides paroles effrayantes mais qui ne viendrait jamais à tuer un homme pour autant.

    « ... de ne pas lui avoir donné ce qu'il attendait. Alors je vais m'amuser encore un peu... Endoloris ! »
Et l'homme à ses pieds se tordait de douleur, hurlait, tandis que Drago le regardait se débattre d'un œil désintéressé. C'était bien tout le problème de Drago... En tant que mangemort. S'il n'avait pas de difficultés à se montrer cruel et sans pitié, il n'arrivait pas à prendre gout à toutes ces tortures. Ce n'était que par intérêt, juste nécessaire. Et ce n'était qu'un pas à franchir avant de jeter un sortilège de mort... Pourtant, encore une fois, Drago devrait se contenter d'un autre moyen d'anéantir sa victime. Et il ressortirait de là avec ce gout insipide des affaires mal achevées.

_________________


    MEMBRE DU CLUB DES
    EPAVES VICIEUSE FANATIQUES
    DE LA CHATTE BOX OU EVFDLCB



Dernière édition par Drago Malefoy le Dim 23 Aoû - 12:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ●● Drago Malefoy . donee ;   

Revenir en haut Aller en bas
 
●● Drago Malefoy . donee ;
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vends polo Butterfly et Lining
» Le nord en force ?
» presentation drago 2a
» Un site sympa
» SIDI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: