...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Message type de pub

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ1

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 20/08/2009
Pseudonyme : Valou

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Cheval gigantesque, image du cheval de Troie qui causa la perte de la ville éponyme et dont Cassandre avait eu la prémonition.
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Message type de pub   Jeu 20 Aoû - 23:55


    Si vous souhaitez nous faire de la pub, ce qui serait très gentil de votre part, voici un message type que nous vous proposons =D

    Code:
    <blockquote>[center][size=16][font=georgia][i]

    LIEN-IMAGE [/i][/size][/font]

    [url=http://haute-plainte.frenchboard.com/forum.htm][img]http://i27.tinypic.com/6e0m78.png[/img][/url][/center]

    <DIV style="TEXT-ALIGN: center" align=center><SPAN style="FONT-FAMILY: Palatino Linotype"><FONT face=Georgia size=7>[color=darksalmon]<blockquote>
    CONTEXTE</font><FONT face=Georgia size=8>
    [color=floralwhite][i]haute-plainte[/i][/color][/color]</FONT></SPAN><BR></DIV>

    [font=georgia][b][color=floralwhite]Il était sept fois, Harry Potter.[/color][/font][/b]
    [justify]
    L’histoire est tristement célèbre, aujourd’hui plus que jamais, maintenant que le célèbre héros a disparu tandis que le ministère de la magie a été pris, officieusement, par celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Personne n’est au courant, mais le garçon qui a survécu est partit à la recherche des Horcruxes du mage noir avec  ses deux meilleurs amis, tandis que Severus Rogue prenait la tête de l’école de sorcellerie Poudlard. Et si pour les légions de mangemorts cette nouvelle direction était une victoire en soi, elle relevait pour le commun des sorciers une raison supplémentaire de craindre le pire. Et ils avaient bel et bien raison.

    [i][center]C’est ici que notre histoire diverge de la situation du septième tome.[/i][/center]
    Le premier jour de la rentrée, ce 1/09/1997, un évènement extraordinaire devait avoir lieu : Mars serait si proche de la terre que, une fois la nuit tombée, nous pourrions l’observer, exactement comme la lune, dont elle aurait alors la taille et ce uniquement sur le domaine de Poudlard. Ainsi, quand les calèches ou les barques des élèves se sont dirigées, sous le ciel d’encre, vers le château, les regards de tous les élèves ont pu capter les [i]deux lunes[/i] suspendues dans la voutes célestes. Et personne ne fit rien pour empêcher cela, pour empêcher les élèves de contempler cette horreur d’une beauté incroyable et rare, puisqu’elle ne survenait qu’une fois tous les milles ans.

    Seulement, ces élèves auraient dû s’abstenir. Ou bien les cours d’astronomie auraient dû être plus poussés, mieux informés pour instruire les élèves du danger que représentait ce spectacle. Enfin, peu importe à qui la faute. Une très vieille réaction magique, qu’on ne peut pas expliquer et qui est aujourd’hui tombée dans l’oubli, fait que le jour où la lune rencontre sa sœur dans le ciel, elle offre sa bénédiction à tous ses enfants réels. En d’autres termes, toutes les personnes ayant dans leur caractère un trait du loup seraient révélées à leur véritable nature et transformées au simple regard des deux lunes en loup-garou, sans avoir été mordu par une bête. Un changement indolore et imperceptible pour ceux qui contemplent les deux consœurs briller de concert.

    Arrivés au collège, tout s’est déroulé à peu près normalement : la répartition a eu lieu, le professeur Rogue s’est présenté, les nouveaux professeurs mangemorts ont été introduits et tout le monde a mangé. Ce n’est qu’après que des différences sont survenues : des élèves ce sont mis à ne plus réagir exactement comme ils avaient toujours eu l’habitude de le faire. Mais était-ce vraiment une raison de s’inquiéter ? Personne n’y a fait attention. Du moins pas avant que cette bande de jeunes ne se métamorphose en loup-garou à la première lune du mois, le treize. Les premiers surpris furent les élèves métamorphosés qui ne savaient même pas être des loup-garous. Cette nuit fut le théâtre d’un immense carnage, de nombreux meurtres étant perpétrés par les bêtes sauvages.

    Du côté civil, on s’affola mais, dans le fond, personne ne fut réellement surpris : de quoi pouvait-on s’attendre d’autre, de la part de mangemorts ? Car c’est sur eux que la faute retomba. Certains parents, pris de panique, tentèrent de faire sortir leurs enfants de l’école, mais ils furent assassinés. La nouvelle loi était claire : l’école était obligatoire pour tous les élèves, sans exception et peu importe les circonstances. Mais ce carnage ne se répéta plus jamais par la suite, fort heureusement.

    La direction prit connaissance de l’état de tous ses élèves, leur en expliqua ses causes suite à de nombreuses recherches et trouva une solution : à chaque période de pleine lune, ils iraient, immédiatement après les repas du soir, donnés plus tôt toute l’année pour couvrir cela, dans la forêt interdite, faute de suffisamment de place dans la cabane hurlante. Le but était d’écarter la menace. Mais dans le secret des arbres, les élèves bénis par les deux lunes jumelles se révoltèrent, formèrent différentes meutes, en voulurent à l’école toute entière, pour avoir échappé à la « bénédiction » ou pour n’avoir pas su les protéger, voire peut-être pour avoir fait d’eux des parias dans cette nouvelle conjoncture. Qui sait ? Aujourd’hui, un an après la tragédie, ils commencent à faire entendre leur voix. Ils veulent se venger. Leur objectif ? Imposer la suprématie des loup-garous, les bénis des deux sœurs. Ils se font une guerre permanente contre les élèves pro-mangemorts de l’école, méprisent les élèves normaux, ces chiens qui ont réchappé de la vision de Mars et de la Lune réunis.

    Et la guerre ? L’école reste toujours obligatoire, on est priés d’assister au cours d’étude des Moldus donnés par Carrow, ceux de magie noire, de respecter les sang-purs, de craindre pour sa vie si on n’en est pas un. Harry Potter ? Depuis qu’il a disparu, peu avant septembre 1997, on en entend plus parler. Qui sait ce qu’il est devenu ? Quant au ministère, il est aujourd’hui officiellement sous la coupe de Voldemort, parti maintenant à la conquête du continent Européen, puisqu’il possède déjà l’Angleterre. La terreur est partout.

    [color=darksalmon][font=georgia][i]Idée originale par PShake & Valou
    Rédaction par Valou[/color][/font][/i]

    [center] [size=24][u]Version une.[/u][/size]

    [spoiler][img]http://i27.tinypic.com/2mhvnft.png[/img][/spoiler]
    [/center][/justify]</blockquote>

    Et dans le message suivant, voici ce que ça donne :

_________________
[list][list]
[/list:u][list]© Emy. - Mechanical Heart (gif)

Here comes the rain again,
Falling on my head like a memory

eurythmics
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 20/08/2009
Pseudonyme : Valou

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Cheval gigantesque, image du cheval de Troie qui causa la perte de la ville éponyme et dont Cassandre avait eu la prémonition.
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: Message type de pub   Jeu 20 Aoû - 23:55



LIEN-IMAGE





CONTEXTE

haute-plainte



Il était sept fois, Harry Potter.

L’histoire est tristement célèbre, aujourd’hui plus que jamais, maintenant que le célèbre héros a disparu tandis que le ministère de la magie a été pris, officieusement, par celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Personne n’est au courant, mais le garçon qui a survécu est partit à la recherche des Horcruxes du mage noir avec ses deux meilleurs amis, tandis que Severus Rogue prenait la tête de l’école de sorcellerie Poudlard. Et si pour les légions de mangemorts cette nouvelle direction était une victoire en soi, elle relevait pour le commun des sorciers une raison supplémentaire de craindre le pire. Et ils avaient bel et bien raison.

C’est ici que notre histoire diverge de la situation du septième tome.

Le premier jour de la rentrée, ce 1/09/1997, un évènement extraordinaire devait avoir lieu : Mars serait si proche de la terre que, une fois la nuit tombée, nous pourrions l’observer, exactement comme la lune, dont elle aurait alors la taille et ce uniquement sur le domaine de Poudlard. Ainsi, quand les calèches ou les barques des élèves se sont dirigées, sous le ciel d’encre, vers le château, les regards de tous les élèves ont pu capter les deux lunes suspendues dans la voutes célestes. Et personne ne fit rien pour empêcher cela, pour empêcher les élèves de contempler cette horreur d’une beauté incroyable et rare, puisqu’elle ne survenait qu’une fois tous les milles ans.

Seulement, ces élèves auraient dû s’abstenir. Ou bien les cours d’astronomie auraient dû être plus poussés, mieux informés pour instruire les élèves du danger que représentait ce spectacle. Enfin, peu importe à qui la faute. Une très vieille réaction magique, qu’on ne peut pas expliquer et qui est aujourd’hui tombée dans l’oubli, fait que le jour où la lune rencontre sa sœur dans le ciel, elle offre sa bénédiction à tous ses enfants réels. En d’autres termes, toutes les personnes ayant dans leur caractère un trait du loup seraient révélées à leur véritable nature et transformées au simple regard des deux lunes en loup-garou, sans avoir été mordu par une bête. Un changement indolore et imperceptible pour ceux qui contemplent les deux consœurs briller de concert.

Arrivés au collège, tout s’est déroulé à peu près normalement : la répartition a eu lieu, le professeur Rogue s’est présenté, les nouveaux professeurs mangemorts ont été introduits et tout le monde a mangé. Ce n’est qu’après que des différences sont survenues : des élèves ce sont mis à ne plus réagir exactement comme ils avaient toujours eu l’habitude de le faire. Mais était-ce vraiment une raison de s’inquiéter ? Personne n’y a fait attention. Du moins pas avant que cette bande de jeunes ne se métamorphose en loup-garou à la première lune du mois, le treize. Les premiers surpris furent les élèves métamorphosés qui ne savaient même pas être des loup-garous. Cette nuit fut le théâtre d’un immense carnage, de nombreux meurtres étant perpétrés par les bêtes sauvages.

Du côté civil, on s’affola mais, dans le fond, personne ne fut réellement surpris : de quoi pouvait-on s’attendre d’autre, de la part de mangemorts ? Car c’est sur eux que la faute retomba. Certains parents, pris de panique, tentèrent de faire sortir leurs enfants de l’école, mais ils furent assassinés. La nouvelle loi était claire : l’école était obligatoire pour tous les élèves, sans exception et peu importe les circonstances. Mais ce carnage ne se répéta plus jamais par la suite, fort heureusement.

La direction prit connaissance de l’état de tous ses élèves, leur en expliqua ses causes suite à de nombreuses recherches et trouva une solution : à chaque période de pleine lune, ils iraient, immédiatement après les repas du soir, donnés plus tôt toute l’année pour couvrir cela, dans la forêt interdite, faute de suffisamment de place dans la cabane hurlante. Le but était d’écarter la menace. Mais dans le secret des arbres, les élèves bénis par les deux lunes jumelles se révoltèrent, formèrent différentes meutes, en voulurent à l’école toute entière, pour avoir échappé à la « bénédiction » ou pour n’avoir pas su les protéger, voire peut-être pour avoir fait d’eux des parias dans cette nouvelle conjoncture. Qui sait ? Aujourd’hui, un an après la tragédie, ils commencent à faire entendre leur voix. Ils veulent se venger. Leur objectif ? Imposer la suprématie des loup-garous, les bénis des deux sœurs. Ils se font une guerre permanente contre les élèves pro-mangemorts de l’école, méprisent les élèves normaux, ces chiens qui ont réchappé de la vision de Mars et de la Lune réunis.

Et la guerre ? L’école reste toujours obligatoire, on est priés d’assister au cours d’étude des Moldus donnés par Carrow, ceux de magie noire, de respecter les sang-purs, de craindre pour sa vie si on n’en est pas un. Harry Potter ? Depuis qu’il a disparu, peu avant septembre 1997, on en entend plus parler. Qui sait ce qu’il est devenu ? Quant au ministère, il est aujourd’hui officiellement sous la coupe de Voldemort, parti maintenant à la conquête du continent Européen, puisqu’il possède déjà l’Angleterre. La terreur est partout.

Idée originale par PShake & Valou
Rédaction par Valou


Version une.

Spoiler:
 

_________________
[list][list]
[/list:u][list]© Emy. - Mechanical Heart (gif)

Here comes the rain again,
Falling on my head like a memory

eurythmics
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Message type de pub
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne année 2009
» Quel modèle de lecteur MP3 livré en série ?
» bricolage de fortune
» Pour les gros lourds de certains forums ^^
» Reculer pour mieux sauter... Report de la balade à une date ultérieure.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
fifth : bierre-au-beurre
 :: ♦ Promotion. :: PARTENARIAT
-
Sauter vers: