...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jack & Cheyenne; sordid illness.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheyenne A. Stevens

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 27
Pseudonyme : Kiinder.
Playlist : Moonlight Sonata; Beethoven.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Scorpion.
Année ou profession: Sixième.

MessageSujet: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Jeu 20 Aoû - 19:46


Il ouvre les veines d'un destin tremblant
Narrant la fin d'une épopée tragique.
Tel le couperet rougeoyant et sanglant
De l'azur de ses prunelles chimériques.

Alors tu pleures, alors tu quittes
Ce qui toujours te tenait à cœur.
Alors tu meurs, alors s'agite
Les lambeaux noircis de tes peurs.

Il froisse les ailes fragiles de ta raison
Emportant avec lui les restes fumants
De cette tendre et tumultueuse passion
Jadis bercée par la voix de l'amant.

Alors tu penses, alors tu perds
Celui qui faisait battre ton cœur.
Alors se coupent, alors se serrent
Le pantin désabusé et ses leurres.

Cruelle mais innocente désillusion,
Toi qui croyait à la chaleur
De cette douce sensation
Soufflée aux tentantes portes de l'erreur.


Dernière édition par Cheyenne A. Stevens le Ven 21 Aoû - 13:29, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheyenne A. Stevens

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 27
Pseudonyme : Kiinder.
Playlist : Moonlight Sonata; Beethoven.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Scorpion.
Année ou profession: Sixième.

MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Jeu 20 Aoû - 21:49


Cheyenne Andy Stevens
*

    ♦️ âge : Tic-tac fait la pendule; tic-tac fait l'incrédule... Voilà donc seize printemps que deux grandes perles azurées dévorent le monde de leur curiosité grandissante... Mais les saisons sont relatives; et l'hiver lui sied bien mieux...

    ♦️ année d'étude : Six; c'est un de moins que les sept nains; une de moins que les sept merveilles du monde; un de plus que les cinq continents; un de moins que le chiffre magique... Et pourtant; six n'est pas si mal...

    ♦️ date de naissance : Trop tôt; toujours trop tôt. Imprévu, erreur, accident. Soucis, aberration, méprise. Vous l'aurez deviné; ce jour ne peut être que le six juin.

    ♦️ lieu de naissance : Wexford sorcier; Irlande.

    ♦️ origines & pureté : Irlandaise; Sang pur. Tradition, honneur, respect, fidélité, idéologie, supériorité; sont autant de notions qu'elle n'a pas su assimiler; au grand damne de son défunt père...

    ♦️ orientation sexuelle : Tout droit... Autant dire que même la Lune ne s'aventurerait pas sur le sujet. Le doute subsiste; les rumeurs vont bon train et la situation l'amuse. Il en faut peu pour être heureux...

    ♦️ situation amoureuse : Sans attache.

    ♦️ orientation magique : La Suisse; l'abstention; l'inaction; pour ainsi dire la non prise de position. Parce que sa conception du monde n'inclut ni le bien ni le mal, il n'y a pour elle de camp plus attractif qu'un autre; à bon entendeur.

    ♦️ don spécifique : La curiosité est un vilain défaut; et l'obeissance est une qualité dont elle n'est décidément pas pourvue. Alors souriez, savourez, pleurez cette enfant de la Lune.


Moonlight Sonata
*

      HENRY JENNINGS : - Alors d'après vous; Docteur Levingston; il ne s'agirait pas d'un simple dédoublement de la personnalité, ce serait plus que cela ?

    L'intéressée ne releva d'abord pas la question; le regard vide, l'esprit ailleurs; elle contemplait vainement le métronome qui allait et venait sur son bureau. C'était la première fois qu'elle se trouvait ainsi dépourvue de solution, hébétée face à un problème qu'elle n'avait encore jamais rencontré. Le dossier que lui avait confié son confrère; Henry; était du jamais vu, même pour un psychiatre aguerri comme le vieux Jennings qui avait pensé charitable le fait de partager son équation miraculeuse avec la jeune Lily; fraichement sortie des bancs de l'école et pourvue d'une vision jeune; novatrice. Lily sortit lentement de sa rêverie; cherchant à mobiliser toute la crédibilité dont elle était pourvue. La suite du diagnostic allait sans doute s'avérer beaucoup plus difficile à admettre.

      LILY LEVINGSTON : - En effet; ce cas n'a vraisemblablement que peu de point commun avec un dédoublement de la personnalité classique. Les phases que l'on rencontre habituellement ne sont pas respectées et les rapports que la jeune Cheyenne entretient avec Jack n'ont décidément rien d'orthodoxe.

      HENRY JENNINGS : - Jack ? Qui est-ce ?

    Le docteur Levingston resta bouche bée face à cette question à laquelle elle ne s'attendait pas. Qui était Jack ? Son confrère devait être le seul qu'elle imaginait suffisamment brillant pour parvenir à briser les défenses de leur patiente commune; pourtant, il n'était apparemment pas parvenu jusqu'à ce stade de la compréhension de Cheyenne. Instinctivement; elle laissa de nouvelles conclusions germer dans son esprit : la seule et unique différence entre elle et Henry, tenait dans le fait que lui était un homme et elle une femme. Leurs méthodes de travail étaient identiques; leurs sources et leurs lectures respectives auraient très bien pu tenir dans la même bibliothèque; ce n'était donc pas une question de compétence. Dans un sens, la psychologue était ravie de pouvoir étayer sa thèse d'un nouvel argument; cependant, le fait qu'elle n'ait pu relever cet élément lors de leurs séances était tout simplement inimaginable.

      LILY LEVINGSTON : - Jack est le double de Cheyenne; mais contrairement à ce que l'on rencontre habituellement, ce n'est pas son visage qui entrave l'existence de Cheyenne; c'est l'inverse. En réalité, c'est Jack que l'on côtoie, c'est elle qui tient la conversation, ce sont ses expressions, ses raisonnements; et non pas ceux de Cheyenne.

      HENRY JENNINGS : - Elle, dites-vous ? Jack est une femme ?

    Lily avait repris son explication sans réellement prendre conscience de la présence d'Henry; elle avait bien trop hâte d'intégrer ses nouvelles conclusions à son raisonnement. Alors, lorsque le vieil homme à la chevelure éparses et poivre et sel l'interrompit, elle mit un certain temps avant de comprendre et de répondre à la question.

      LILY LEVINGSTON : - Oui; Jack est une femme; une femme perspicace et brillante, presque autant que la véritable Cheyenne. J'ai donc cherché à comprendre l'origine de ce clivage mental, afin de pouvoir proposer une solution digne de ce nom à sa mère. Malheureusement, je ne suis parvenue qu'à des suppositions, des hypothèses; à aucun moment lors de nos séances je n'ai pu obtenir confirmation de l'une ou de l'autre. Commençons donc pas le commencement; sa naissance. Le personnage central, au cours de mon résumé, sera et restera son père; car je pense pouvoir affirmer que c'est en lui que tient l'origine des problèmes psychologiques de sa fille.

    Elle s'interrompit; laissant le temps à ses pensées de retrouver un cheminement cohérent. Elle débordait d'impatience; elle voulait tout exposer à Henry et pouvoir en débattre ensuite; seulement; elle savait pertinemment que si elle lâchait crues les découvertes qu'elle avait réalisées, Jennings ne serait pas en mesure de l'admettre et se fermerait aussitôt comme une huître.

      LILY LEVINGSTON : - Stevens a toujours souhaité avoir un garçon; il a eu Cheyenne. Il a toujours été incapable d'admettre que son enfant puisse le surpasser; sa fille s'est vite révélée anormalement brillante. Il a toujours voulu dominer; Cheyenne également. Enfin, il a toujours voulu d'une vie normale; et elle est apparue, Jack. En résumé; je dirai que Cheyenne est la plus grande de ses déceptions puisqu'elle a mis en péril, tout au long de sa vie; le chemin préétabli que s'était dessiné son père.

      J'ai donc pu, à partir de ce constat, établir la chronologie de la maladie de Cheyenne et notamment la naissance de Jack. C'est à l'âge de six ans que tout a commencé; lorsqu'elle s'est progressivement rendue compte de la rancune que nourrissait son père à son égard; pour ne pas être née garçon. S'est alors créé dans son esprit tout un processus destiné à différencier celle qu'elle était de celle que détestait son père. La mixité du prénom Jack en est le parfait révélateur; comme si elle s'était elle même infligée cette punition. Ainsi; Cheyenne a pu vivre "normalement", et grandir de manière à ignorer la haine que lui a finalement vouée son père; lorsqu'il a compris que sa fille était bien plus intelligente que ce qu'il avait bien pu penser. Encore une fois, c'est Jack qui a été affublée de ce fardeau et dans un sens; Cheyenne se sentait parfaitement normale et sous évaluait ses capacités. Encore aujourd'hui, lorsque j'ai réussi à entrer en contact avec cette facette de "leur" personnalité; j'ai pu me rendre compte qu'elle nie fermement être quelqu'un de surdoué; ce qui, à mes yeux, est indispensable à la mise en place de telles défenses psychologiques.

      Mais tout ce raisonnement reste de la psychologie de base, ce ne sont que des conclusions "normales", qui n'ont vraisemblablement pas demandé de réflexions approfondies. Le point le plus déterminant de l'analyse tient dans le renversement de situation; lorsque Jack a pris le contrôle de Cheyenne. C'est là que tout s'est compliqué; car j'ai rencontré une facette de Jack - que je prenais alors pour Cheyenne - que je ne connaissais pas. Je me suis en effet heurtée à de véhémentes protestations et à de dangereux chausse-trappes. Jack ne voulait pas que l'on découvre qui elle était vraiment; elle a donc tout fait pour me mener en bateau d'un bout à l'autre de nos séances, lorsque je commençais à m'approcher du but. C'était comme si elle mettait un terme au jeu; elle voulait que cela cesse définitivement. J'ai donc du ruser et avoir recours à l'hypnose. C'est ainsi que j'ai pu atteindre Cheyenne; l'esprit premier. Elle m'est apparue éreintée; à bout de souffle; comme si elle luttait pour ne pas être effacée. Elle m'a conté leur histoire; sa naissance - ce qui me conforta dans mon analyse première - mais également l'élément déclencheur qui avait fait passer Jack au niveau supérieur; celui de la personnalité qui contrôle le corps.

      Je tiens cependant à vous mettre en garde, Henry, ce que je vais vous confier devra rester strictement confidentiel; pour notre propre bien mais également pour celui de Cheyenne. En outre; le caractère extravagant de mes révélations ne devra en aucun cas stigmatiser cette jeune femme et mettre en doute ma crédibilité; c'est d'accord ?

      HENRY JENNINGS : - Cela va de soi.

      LILY LEVINGSTON : - Bien. J'ai donc tenté de comprendre d'où provenait cette prise de pouvoir violente de la seconde facette. Seulement, encore une fois; je me suis heurtée à Jack. Curieusement, j'avais l'impression que cela l'amusait, qu'elle voulait que je le découvre mais qu'elle ne pouvait s'y résigner, pour son propre salut. En réalité, elle avait peur. Peur que je ne brise ses défenses et que Cheyenne parvienne à retrouver sa place et ne la détruise entièrement. Cependant, ce sont ses humeurs changeantes et parfois incontrôlables qui sont à l'origine de toutes mes conclusions. En effet; il y a quelques mois, Jack a perdu patience pour ainsi dire; elle s'est montrée menaçante et agressive. Lorsque j'ai poussé mes réflexions plus en avant, elle a littéralement changé; comme si elle cherchait à ne pas me faire de mal. Mais persistante, je l'ai poussée dans ses derniers retranchements; et cela je l'ai compris à mes dépends.

      Elle n'avait pas bougé de sa chaise; mais ses prunelles étaient d'une terrifiante profondeur; comme si mon regard s'était retrouvé aspiré par le bleu de ses yeux. Elle m'a alors parlé de la Lune rouge; Mars et du massacre de l'année passée. Et elle me l'a prouvé... Ce jour là, j'ai perdu un point dans le jeu dont elle seule connait les règles.

      J'ai mis un certain temps avant de comprendre ce qu'il s'était passé; et c'est Cheyenne, lors d'une séance d'hypnose qui me mit sur la voie. C'est ça, le déclencheur. Lorsqu'elle a subi les changements dus à son nouveau statut; Cheyenne les a attribués à Jack; la faisant ainsi passer pour un monstre, contrairement à elle qui restait exempte de toute aberration. Lorsque son père s'en est rendu compte; lui qui aspirait à une extrême normalité; il voulut mettre un terme à l'existence de pêché de sa progéniture; et c'est là que Jack a pris le contrôle; pour leur propre survie.

    Un silence de plomb tomba comme le couperet sur la conversation. Les yeux d'Henry Jennings sortaient démesurément de leurs orbites sous l'effet de la surprise. Il ne s'attendait vraisemblablement pas à un tel récit. Il entortillait ses doigts avec frénésie dans son écharpe; comme s'il cherchait une échappatoire. Il pensait donc que sa collègue était folle; atteinte par les dérives mentales de sa patiente. Il se leva d'un bond; fuyait cette psychose contagieuse et rejoignit la porte d'un pas qui n'avait décemment rien de posé. Lorsqu'il sortit; son cœur eut un raté. Je me tenais devant lui; un sourire soigneusement dessiné au bord des lèvres. Il recula d'un pas, puis de deux; s'écartant de moi comme si je n'étais qu'une chimère tout droit sortie de son imagination. Mais il ne m'importait guère; Henry n'avait jamais été un obstacle digne de ce nom; ce n'était qu'un pantin désarticulé; trop étroit d'esprit pour admettre ce que Lily avait accepté : une fois la lune rouge ayant joué son rôle, j'avais les cartes en main pour supprimer Cheyenne... Mais il me fallait dés à présent effacer mes traces; comme pour cet incapable de Stevens qui jamais n'avait été mon père...

    La folie est contagieuse; la raison est dangereuse.


Candice, Kiinder
*

    ♦️ âge : 18 ans et toutes mes dents.
    ♦️ temps de connexion : Variable.
    ♦️ comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? Valou; je peux t'accuser ? =D Sinon, la langue française n'est pas assez riche pour répondre à la seconde question !
    ♦️ votre personnage est-il un personnage vacant ? Nope.
    ♦️ personnalité sur l'avatar : Lara Jade.


Dernière édition par Cheyenne A. Stevens le Ven 21 Aoû - 20:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheyenne A. Stevens

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 27
Pseudonyme : Kiinder.
Playlist : Moonlight Sonata; Beethoven.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Scorpion.
Année ou profession: Sixième.

MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Jeu 20 Aoû - 22:23


    Voili voilou... Je m'excuse d'avance pour l'excès de zèle dont j'ai fait preuve... L'excentricité me perdra ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ3

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Ven 21 Aoû - 5:45



Salut ma Kiki ! I love you

Et bien sûr que je te laisse m'accuser. Et même, je vais me vanter d'avoir ramenée une joueuse aussi douée !

Sinon, là, j'avoue, je sais pas quoi dire. C'est vraiment époustouflant et je suis encore dans ton récit. C'est véritablement excellent et par moments je n'ai pas été toujours sûre de bien comprendre mais quand la suite arrive, on comprend finalement. L'histoire psychologique de Cheyenne se déroule doucement devant la compréhension, j'adore ça.

Donc, si j'ai bien compris, Jack est la partie détestée par son père que Cheyenne s'est créée dans son inconscient, afin de se protéger et de pouvoir vivre normalement, et également la partie de son caractère qui l'a rendue loup-garou et a pris le dessus quand le père s'est rendu compte que Cheyenne était lycanthrope, afin de les sauver et qui, suite à cela, à tuer le père en question et qui, aujourd'hui, tente d'annihiler Cheyenne ?

Je dois dire que c'est vraiment super inattendu mais réellement brillant, également. Sinon, avant de te valider, j'hésite entre deux maisons. J'aurais tendance à dire plutôt Serdaigle car au moment de la répartition, c'est Cheyenne qui a encore le contrôle et c'est quelqu'un de très intelligent, qui, inconsciemment, se crée même un alter-ego pour subvenir à ses besoins. Sa très forte intelligence me fait pencher vers cela. Mais la personnalité de Jack, qui fait aussi partie du corps, est d'obtenir le contrôle peu importe le moyen, donc Serpentard ? Mais je me demande si cette facette était vraiment présente au moment de la répartition et je me dis aussi que le Choixpeau, sentant le danger dans sa tête, aurait pu envoyer Cheyenne dans la maison qui lui correspondait le mieux à elle, afin de tenter de repousser Jack. Enfin je sais pas si tu me comprends xD Mais du coup, je te laisse choisir Razz

Ah aussi, petit détail mais tu peux le faire après la validation, toutes tes virgules sont des point-virgule xD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheyenne A. Stevens

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 27
Pseudonyme : Kiinder.
Playlist : Moonlight Sonata; Beethoven.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Scorpion.
Année ou profession: Sixième.

MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Ven 21 Aoû - 8:04


    Han merci... Je ne sais pas quoi dire Embarassed
    Mis à part que je suis heureuse... Pour une fois j'ai réussi à me faire comprendre ! :cheers:
    Tu as parfaitement cerné Cheyenne, tout comme Jack d'ailleurs. (On est bien d'accord que Cheyenne n'est devenue lycanthrope qu'aprés avoir vu la lune - sans jeu de mot salace s'il vous plait >.< - , hein ? ^^ )

    Vu la réaction du choixpeau face à Harry; je dirais qu'il aurait pu avoir tendance à protéger Cheyenne; car même si Jake est celle qui se rapproche le plus de ce qu'elle "aurait du être"; cette facette de sa personnalité est trop aigrie et trop aveuglée par la haine. Donc je pencherais plus pour Serdaigle Wink

    Sinon, je suis dans ma période point virgule powah, donc je corrigerai ça, promis ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ1

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 20/08/2009
Pseudonyme : Valou

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Cheval gigantesque, image du cheval de Troie qui causa la perte de la ville éponyme et dont Cassandre avait eu la prémonition.
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Ven 21 Aoû - 9:32



Okay, c'est génial alors. Et oui, tu t'es faite entièrement comprendre, c'est génial et bien expliqué, très fluide.

Pour les point-virgule, j'avoue que j'aime bien ça aussi, mais là, ils ont carrément remplacé les virgules de ton texte et ça, c'est un petit peu de trop xD j'te rajoute à ton rang, je réserve Lara Jade et tout.

Bon jeu <3


_________________
[list][list]
[/list:u][list]© Emy. - Mechanical Heart (gif)

Here comes the rain again,
Falling on my head like a memory

eurythmics
[/list:u]
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheyenne A. Stevens

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/08/2009
Age : 27
Pseudonyme : Kiinder.
Playlist : Moonlight Sonata; Beethoven.
Humeur : Changeante.

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: Scorpion.
Année ou profession: Sixième.

MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   Ven 21 Aoû - 13:22


    Merci !

    Je vais faire ma fiche de liens de ce pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jack & Cheyenne; sordid illness.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jack & Cheyenne; sordid illness.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'eurycoma longifolia jack
» les début de jack en saut...
» Quels exercices à faire à pieds avec Cheyenne ?
» Cherche un Apex Jack...
» Jack a un grain en ce moment !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: