...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C. Merlyn Bowell -- FINI

Aller en bas 
AuteurMessage
C. Merlyn Bowell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009
Pseudonyme : Tehodie

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:11

Christmas Merlyn Phinn Deniz Bowell
*




    ♦️ âge : Seize ans.
    ♦️ année d'étude ou profession : Sixième année.
    ♦️ date de naissance : 29 février.
    ♦️ lieu de naissance : Oslo - Norvège.
    ♦️ origines & pureté : Anglaise du côté de son père et norvégienne de celui de sa mère. Sa famille est de Sang-Pur depuis bien des années.
    ♦️ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, mais il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.
    ♦️ situation amoureuse : Pour le moment, elle papillone.
    ♦️ orientation magique : Neutre.


pseudonyme ou prénom
*

    ♦️ âge : 18 ans.
    ♦️ temps de connexion : Pratiquement tous les jours sauf en cas de problème.
    ♦️ comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? En surfant sur plusieurs forums et il est super, sinon je ne serait pas là.
    ♦️ votre personnage est-il un personnage vacant ? Non, il viens de mon imagination.
    ♦️ personnalité sur l'avatar : Taylor Momsen.


Dernière édition par C. Merlyn Bowell le Mer 19 Aoû - 22:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Merlyn Bowell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009
Pseudonyme : Tehodie

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:11

Merlyn ou l'histoire d'une vie bouleversée
*

    C'était une journée comme les autres, seulement en apparence, car pour une jeune fille s'était tout son univers qui venait de s'écrouler en l'espace de quelques secondes alors que tout avait bien commencer. Tout aurait dû se dérouler à merveille dans le meilleur des cas. Cela n'aurait pas du finir dans les larmes et le sang, les cris auraient dû être des rires et les plaintes déchirantes des conversations heureuses, mais on ne pouvait pas tout avoir dans la vie. Tout du moins, pas à ce moment-là. C'est avec un grand sourire que Merlyn avait ouvert les yeux sur cette nouvelle journée, le soleil de Norvége éclairant la chambre qu'elle occupait d'une lumière douce et apaisante. Rien n'aurait pu la rendre de meilleure humeur. A quatorze ans, il était plutôt rare de la voir conciliante et apte à rendre service, mais aujourd'hui elle était tout simplement prête à tout. S'étirant doucement, elle tourna la tête vers la gauche pour apercevoir que Svanhild, sa très chère cousine avait encore l'air d'être encore dans les bras de Morphée. Donc celui lui donnait l'occassion rêver pour faire une petite blague inoffensif, enfin de son point de vue. Après tout, il pourrait être légèrement divergent venant de personnes extérieur. De sa victime par exemple. Sans bruit, elle quitta la douce chaleur de son lit, l'un de ses oreillers entre les mains avant de s'approcher à pas de loup du lit voisin au sien, c'était terriblement tentant. Faire des farces étaient dans sa nature, inscrit dans ses gênes depuis le jour de sa procréation, son père le lui avait transmi au grand damne de sa mère qui aurait aimer avoir une enfant moins turbulente. Mais elle ne devait pas se plaindre, après tout elle aurait pu mettre au monde un véritable monstre, un enfant dont personne ne serait maître, mais elle avait eu la chance de l'avoir. Elle. Toujours très doucement, Merlyn leva ses bras au dessus de sa tête prête à frapper sans aucunes vergognes quand une légère voix, douce, la fit sursauter de surprise.

    - Je serais toi, j'éviterais de faire cela.

    Ouvrant grand les yeux, l'adolescente regarda ahuri sa cousine qui semblait toujours endormie, mais elle était certaine de ne pas être folle et que c'était bien elle qui venait de parler. C'était comme cela depuis son plus jeune âge et elle n'aurait pas du être aussi surprise. Elle possédait comme un don, un troisième oeil ou quelque chose de ce genre et cela lui permettait souvent d'éviter les mauvaises choses. Elle l'avait toujours envier pour cela, avoir l'instinct de ressentir ce qui pouvait lui arriver ou encore aux autres. Mais c'était tout de même beaucoup plus rare même si cela pouvait arriver de temps en temps. S'avouant vaincu, C.J jeta ce qui aurait dû être son arme avant de se laisser tomber sans douceur au côté de celle qui était comme sa meilleure amie, sa soeur de coeur, celle que ses parents n'avaient jamais réussi à lui donner. Des grognements lui parvinrent jusqu'aux oreilles et cela la fit rire doucement, ces moments étaient rare, vivre à des milliers de kilomètres ne leur permettait pas de se voir autant qu'elles le voulaient. Toutefois elles s'étaient créer des rites et il y avait interdiction aux autres membres de la famille de venir les déranger durant ces moments symbolique à leurs yeux de jeunes femmes. Le silence régna pendant un long moment dans la pièce et les seuls bruits qui atteignaient la chambre venait de l'étage inférieur ainsi que du jardin où on mettait les dernières touches à la préparation des festivités. C'était une tradition dans la famille Gjurd de faire les choses en grand, surtout pour une cérémonie religieuse comme celle qui allait avoir lieu dans l'après-midi. Il ne fallait jamais ce moquer de la religion où il y avait risque d'exclusion à long terme. Merlyn n'avait jamais compris l'engouement de la plupart des gens pour ce genre de choses, après tout il n'y avait aucune certitude que les "Saint", "Dieu" ou encore la "Sainte Vierge" est exister, mais elle respectait leur choix et participait à toute les cérémonies avec une joie non dissimulée.

    - Tu penses qu'oncle Kjell va encore essayer de réitérer son record de piment manger en une minute ?
    - Certainement et comme toujours il faudra qu'on le conduise aux urgences.
    - Oui, mais ce ne serait pas pareil sans ses idées farfelues.
    - Tu as raison, par moment je me demande même s'il n'y aurait pas un lien de sang entre ton père et lui... Ce sont de véritables clowns.
    - Il n'y a pas à dire.
    - Jusqu'au jour où se sera ton tour de recevoir par erreur un sort de paralysie et que l'on te retrouvera que deux heures plus tard.

    La jeune femme ne pu retenir un éclat de rire de passer ses lèvres, elle se souvenait très bien de ce jour, c'était le mariage de son cousin et après quelques heures d'affolement, ils l'avaient retrouver derrière un buisson. Elle était allonger de tout son long et bloquer par un sortilège. Une fois toute la famille soulager, tout le monde avait éclater de rire sauf la principale intéressée pour qui c'était rester un sujet délicat. Après avoir repris son sérieux, Merlyn passa un bras autour des épaules de sa cousine qui faisait semblant de lui en vouloir. Mais à ce jeu elle était la meilleure, puisque même quand elle était réellement en colère il lui était difficile d'en vouloir longtemps à la personne censé l'avoir "blesser". La jeune Johnson adorait ces moments qu'elle plaçait dans la catégorie des priviligiés, il y avait beaucoup de cousins ou de cousines dans son entourage, mais avec aucun d'entre eux il n'y avait cette fusion particulière. Ce lien indestructible qui avait prit place avec les années et les confidences. Chacunes connaissaient la vie de l'autre, tout, même les petits secrets qui normalement était impossible à révéler à qui que ce soit. Entre eux, c'était quelque chose d'unique et que rien n'y personne ne pourrait détruire, même pas la mort. C'était tout simplement magique à leurs yeux d'adolescente, un sentiment que personne ne pouvait ressentir à par elles.

    * * * * *


    - Les filles arrêtez donc et venez m'aider à finir de préparer les plats.
    - Bestemor, s'il te plaît.
    - Non, venez ici tout de suite m'aider avant que je n'utilise ma baguette.

    Résignée, les deux jeunes filles rentrérent dans la pergola qui leur apporta un peu de fraîcheur avant de s'installer autour de la table afin de donner un coup de main à leur grand-mère qui les regarda rapidement avec un sourire sur le visage. Les festivités commençaient dans quelques heures et comme à chaque fois tout le monde devait mettre la main à la pâte. Sauf le principal intéressé et les enfants qui étaient encore trop jeunes et feraient sûrement plusde dégât qu'autre chose. Toute la famille était réuni pour la baptême de Aaren, le troisième petit frère de Merlyn et au fond elle espérait le dernier. Pas qu'elle n'aimait pas ses frères, non loin de là, mais sur les sept enfants de ses parents elle était la seule fille et ce n'était pas obligatoirement facile tout les jours. C'était une épidemie chez les Johnson, les garçons étaient monnaie courante et pour ne pas passer outre cette tradition. Elle n'était pas née seule puisqu'ils étaient deux a avoir vu le jour le quinze août, son frère jumeau était en sa compagnie. Ce n'était pas la joie tout les jours de vivre avec autant de garçons, même parfois vraiment difficile, mais il y avait aussi beaucoup de bons côtés. La première était que grâce à ce statut elle n'était pas une petite fille sans défenses. Mais elle savait être douce et charmeuse aussi, ce qui ne convenait à aucun homme de sa famille. Bien qu'elle soit encore jeune, Merlyn commençait à s'intéresser aux garçons ce qui ne plaisaient pas obligatoirement a ceux de son entourage proche qui avait un côté trop protecteur à son goût. Tout en épluchant les pommes, la jeune femme regarda sa grand-mère qui était extraordinaire à ses yeux et de plus une excellente cuisinière, ce qui était un grand avantage. En fait, tout en elle la faisait sourire et penser que la vie méritait d'être vécu à fond même si elle était courte. Tout ce qu'elle pourrait dire c'était que même si elle ne devait vivre qu'une vingtaine d'années, ce serait à fond, mais le truc c'était qu'on ne pouvait jamais savoir le temps que ça allait durer et ça rendait les choses beaucoup plus exitante. Des bruits de pas sur les graviers firent se retourner les trois femmes d'un même mouvement, un jeune hpmme d'une quinzaine d'années se retrouva face à elles, le visage fermé et dégageant une drôle d'impression. De celle qui donne froid dans le dos. Josey le reconnu tout de suite puisqu'il s'agissait d'Anders, le fils du gérant d'une des nombreuses boutiques de la petite ville, un magasin de chaussures si ses souvenirs étaient bons.

    - Madam, il y a eu un problème.
    - Quel genre ?
    - Sur le marché, on ne sais pas ce qu'il s'est passer, cela a été beaucoup trop vite...
    - Parle.
    - Une explosion, sûrement une fuite de gaz.

    La jeune femme se demanda pourquoi il était venu ici pour annoncer la nouvelle, mais en voyant sa grand-mère poser l'une de ses mains sur son coeur une idée s'insinua en elle, celle que les membres de sa famille était sur cette maudite place quand le drame avait eu lieu. Pourtant, d'après ce qu'elle avait pu entendre la veille au soir ils auraient dû être à Stavenger pour effectuer les derniers achats, à moins que comme toujours sa tante Hildegard est réussi à convaincre les autres de l'inutilité de se rendre dans une grande ville. Sûrement pour faire des économies. C'était un comble vu que personne ne manquait de moyens financiers. Reprenant ses esprits, Merlyn regarda Svanhild avant de s'approcher de sa grand-mère qui avait l'air complètement abasourdi par cette nouvelle et semblait être entrer dans une sorte de léthargie.

    - Bestemor...
    - Oh mon Dieu, ils sont morts.


Dernière édition par C. Merlyn Bowell le Mer 19 Aoû - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Merlyn Bowell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009
Pseudonyme : Tehodie

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:24

    L'hôpital Ingvild Bjorg de Stavenger était surchargé de travail après l'admission des blessés, ils étaient même tellement nombreux que plusieurs établissements étaient eux aussi sur le pied de guerre. Merlyn avait réussi à trouver un voisin qui avait accepter de les conduire et depuis elles attendaient dans une salle d'attente pour avoir des nouvelles, espèrant qu'elles soient bonnes. La patience n'était pas vraiment une grande qualité de la jeune femme et elle ne le serait de personnes dans ce genre de situation. La seule chose qu'il fallait était du sang-froid afin de ne pas devenir complètement fou à force de rester assis à ne rien faire. Ce n'est que vers dix-huit heures qu'un médecin s'approcha d'eux pour leur demander le nom de leur proche, une fois la tâche accompli il leur dit quelques mots avant de repartir. Il ne prit même pas une minute pour répondre aux réclamations ni prendre le temps de répondre aux questions. Soupirant, la jeune femme se mit sur ses pieds pour relâcher la pression et faire évacuer la peur qui l'emplissait de plus en plus au fur et à mesure que le temps s'écoulait. De plus, l'ambiance ne faisait rien pour aider et entendre les gens pleurer donnait simplement envie d'hurler. Les questions se bousculaient dans son esprit, pourquoi ou encore comment. Les choses n'auraient pas du se dérouler de cette manière. Merlyn reprit ses esprits quand ses yeux se posérent sur une femme qui ne devait pas avoir plus de vingt ans et qui serais dans ses bras une petit fille tout en laissant des larmes couler sur ses jours. Même si elle ne la connaissait pas, cela lui déchirait le coeur.

    - Chris !

    Se retournant vers la voix, un petit sourire naquit sur ses lèvres quand elle croisa le regard de son frère aîné Xander, qui avait l'air entier à part quelques égratinures et un bras dans le plâtre. Il était vivant et c'était le plus important, après tout les autres allaient sûrement bien eux aussi. Sa grand-mère avait l'air à peu près du même avis, elle leva les bras au ciel en remerciant le Seigneur de sa bonté et de sa gentilesse. Curieuse, elle s'approcha du petit groupe et s'installa auprès de son frère pour écouter son récit.

    - Je ne sais pas vraiment ce qui sais passer, tout est aller trop vite pour que je voie quoi que ce soit de vraiment probant. Avec Trygve nous étions près 'une boutique de CD quand il y a eu un bruit assourdisant sur notre gauche, après plus rien, le trou noir et je me suis réveillé il y a à peine une heure, ici.
    - Et les autres ?
    - Je ne sais pas.

    C'est comme-ci le destin avait décidé qu'ils avaient assez patienter, car après encore deux heures d'attente une infirmière vint à leur rencontre tenant dans ses mains une feuille qui aurait pû paraître anodine. Mais là, elle était synonyme de peine et de tristesse. Avec un sourire triste, elle confia le bout de papier à la matriarche de la famille qui laissa éclater un sanglot en voyant les cinq noms inscrits à l'encre rouge, parmi eux, celui de Graham Jonhson qui laissait derrière lui une femme et sept enfants. Alors que ses vacances devaient être comme toutes les autres, c'est à dire tout simplement magnifique elles se terminaient très mal et le retour à Londres allait être plus que difficile.

    * * * * *



    "Beaucoup de personnes me demandent pourquoi je lui faisais subir cela alors qu'en apparence il n'avait jamais rien fait contre moi. C'est vrai, il ne ma jamais rien fait et je ne sais pas ce qu'il me fait agir de cette manière. C'est un fait, je n'ai rien à lui reprocher puisqu'il a toujours essayer de me soutenir et cela depuis notre plus jeune âge. Il y a un lien plus que spécial entre nous, cela doit être le cas de tout les jumeaux de cette planète, mais depuis ce maudit jour je le repousse sans vergognes. Ce qui me semblait une bonne chose, enfin la meilleure à ce moment-là. La chose est que je n'ai jamais compris pourquoi je faisais cela et je n'aurais jamais de réponses qui tiennent un tant soit peu la route pour l'expliquer"

    Extrait du journal de C. Merlyn Johnson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Merlyn Bowell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009
Pseudonyme : Tehodie

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:24

    Deux ans, c'était une période qui pouvait paraître courte pour certains ou longue pour d'autre. Pour Merlyn cela lui avait paru plus qu'une éternité, surtout sans son père qui n'était plus là pendant les vacances pour faire des blagues ou encore les sermonner un peu. La transition avait été plus que difficile et même si sa mère essayait de leur faire oublier le drame, ce n'était pas facile de grandir sans présence paternel et même si on avait six frères près a tout pour nous remonter le moral. Le plus dur avait été de retourné à Poudlard quelques semaines plus tard, ses amis avaient tout fait pour qu'elle n'y pense plus et ça avait été plus qu'ardu pour eux. Elle les avaient rejeter pour aucune raison, voulant juste broyer du noir dans son coin sans que personnes ne viennent lui dire qu'elle était désolée du drame qui avait frapper si durement sa famille. Puis doucement elle avait reprit goût à la vie, elle avait même pris la décision de remonter sur un balai et cela même si ça lui coûtait de le faire sans la présence de son père. Mais il y avait bien une chose qui avait changer et c'était son lien avec son jumeau, celui de qui elle était complètement indisociable depuis le jour de sa venue au monde. Merlyn avait tout simplement rejeter son jumeau pour une raison qui lui était inconnu et depuis ce maudit jour de juin, elle ne lui adressait tout simplement plus la parole que pour lui dire qu'elle ne voulait pas le voir ou encore lui parler. Comme son entourage elle ne comprenait pas ce qui la poussait à agir de cette manière, mais elle ne peut pas agir autrement et cela même si elle aussi en souffre énormèment. Pourtant tout avait toujours été d'une simplicité presque déconcertante entre eux, comme entre tout les jumeaux qui doivent vivre dans l'univers et elle avait tout briser pour une chose dont il était même pas responsable.

    A leur venu au monde, leurs parents avaient déjà eu deux fils et ils étaient plus que fiers de voir que dans cette grossesse double ils avaient enfin une petite fille, même si leurs fils étaient très important pour eux. La jeune maman ne pouvait mentir en disant que sa fille était sa plus grande réussite. Dès leur plus jeunes âges il était presque impossible de les séparer et beaucoup de personnes avaient bien essayer comme par exemple en essayant de les mettrent en vacances chez différents membres de la famille. Cela finissait toujours en crise de larmes des deux côtés. Un véritable calvaire pour tout le monde, surtout pour les parents qui ne voulaient pas que l'un devienne complètement dépendant de l'autre et ne vive plus que pour le bonheur de son jumeau. Mais ce n'est jamais arriver et cela même s'ils étaient tellement proche que les professeurs étaient obligés de les mettrent dans les même classes dans les écoles moldus. Lubie qui avait prit les jeunes parents pour que leurs enfants est une idée de la vie dans le "vrai" monde. La découverte de leurs pouvoirs c'étaient faite à quelques heures d'intervalle et cela au grand bonheur de tout le monde. Puis les années étaient passer doucement les faisaient grandir, mais leur fusion était toujours aussi importante que quelques personnes se posaient des questions qui semblait bien idiote à d'autres. A neuf ans ils avaient tout de même pris une grande décision d'eux-mêmes, celle d'avoir chacun leur chambre même si elles étaient côte à côté et qu'on pouvait y rentrer par une porte installer par les soins de leur père. Ils avaient leur intimité tout en restant à proximité l'un de l'autre ce qui leur convenait parfaitement.

    Arriva enfin ce moment qu'ils avaient attendu depuis que leurs deux âinés aient reçu leur propre lettre d'admission pour Poudlard, c'était un dix-sept août exactement deux jours après leur anniversaire. Leur grande appréhension était de savoir s'ils allaient finir ensemble dans la même maison ou alors s'ils ne se verraient que de temps en temps dans les couloirs ou après les cours. C'était leur plus grande peur. La Répartition fut simple, Merlyn avait écouter son frère aîné qui lui avait dit qu'il allait falloirt qu'elle fasse un tour de magie pour prouver son appartenance au monde magique, chose qu'elle avait cru. A cette époque tout allait tellement bien dans sa petite vie qu'elle ne pensait pas une seconde à ce qui allait avoir lieu un peu moins de trois ans plus tard. Aujourd'hui elle entre en sixième année suivant les cours qui on un tant soit peu d'importance à ses yeux tout en continuant à essayer de ne pas avoir à parler avec son double, sa moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendall Baxter

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 15/08/2009
Pseudonyme : Devine.
Playlist : Julien Doré, Les Bords de Mer.
Humeur : Mauvaise.

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession:

MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:45

    Très bien alors ce sera Gryffondor.

    Je me permets une légère remarque, pour tes futurs RPs, vérifie les terminaisons des verbes en é ou er ainsi que les accords. Tu peux passer ton texte à bonpatron cela te fera gagner du temps. Wink

_________________
    psychozee; Soparadis .
    Ah m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi,
    Et regarder les gens tant qu'y en a,
    Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra,
    En serrant dans ma main tes p'tits doigts.
    RENAUD ♥️ Mistral Gagnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ2

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 17/08/2009
Pseudonyme : Misery Business.

MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:46

    Bienvenue sur Haute-Plaine ! Very Happy

    C'est du rapide par ici. Razz

_________________
[list]
©️ misery business@bz ♦️ maquizz@bz.

‘‘ Just because everything's changing
Doesn't mean it's never been this way before.
All you can do is try to know who your friends are.
’’
The call ▪️ Regina Spektor.
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Merlyn Bowell

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009
Pseudonyme : Tehodie

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession: Sixième année

MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   Mer 19 Aoû - 22:47

    Okay pas de problèmes, je le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C. Merlyn Bowell -- FINI   

Revenir en haut Aller en bas
 
C. Merlyn Bowell -- FINI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est fini pour l'Excelsior Mouscron!
» [fini] Résumé et photo de la sortie du 1,2,3 Mai à bleau
» Quand l'attente fini par payé !!!
» [Fini : dim 4 sept 2011 sud-ouest]
» C'est FINI.. IL EST MORT........une terrible tragédie....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: