...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Heaven - croyez-vous au paradis? (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heaven J. Wallen

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 23
Pseudonyme : myu.
Playlist : Band of Horses - The Funeral;
Humeur : nyappy :3

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: lynx.
Année ou profession: 7ème année.

MessageSujet: Heaven - croyez-vous au paradis? (100%)   Sam 5 Sep - 16:56

Heaven Jake Wallen.
*

    ♦ âge : Heaven dénombre dix-sept années à son actif.
    ♦ année d'étude ou profession : on peut donc en déduire qu’il est en 7ème année.
    ♦ date de naissance : il est né le trois novembre.
    ♦ lieu de naissance : c’est au cœur-même de la capitale anglaise que notre jeune homme a vu le jour – j’ai nommé Londres.
    ♦ origines & pureté : il est cent pour cent anglais ; un anglais au sang-mêlé puisque son père était un Moldu.
    ♦ orientation sexuelle : bisexuel, à tendances homosexuelles jusqu’ici.
    ♦ situation amoureuse : il n’aime personne et personne ne l’aime… En fait, il s’en fiche. Les relations amoureuses le déstabilisent souvent et c’est pourquoi il préfère attendre que ça vienne à lui. On peut dire sans dessein qu’il est célibataire.
    ♦ orientation magique : « bien » et « mal, » qu’est-ce que ça veut dire ? Comment définir ces deux notions ? Au fond, tout est bien et tout est mal… Heaven est indifférent sur la question, neutre. Mais si le destin venait à presser son choix, nul doute qu’il se rangerait du côté de la magie blanche. Nul doute est-ce dû au meurtre de son père.
    ♦ don spécifique : aucun et c’est bien comme ça. Contrairement à bien des sorciers, il n’a jamais rêvé d’un quelconque don ou d’une quelconque particularité qui le distinguerait du lot. Être différent ne l’attire pas particulièrement, c’est son côté discret qui le lui dicte. Se faire remarquer… non merci.



« Pour dormir tranquille, il faut n'avoir jamais fait certains rêves. »
*

    D’un habile retournement, il fit glisser le nœud de sa cravate jusqu’à hauteur souhaitée puis recula, jugeant qu’il était fin prêt. Il sourit tristement, et face à lui le jeune homme l’imita. Heaven posa ses yeux sur son propre reflet et eut alors l’envie soudaine de briser le miroir à coups de poing. Pourtant il ne se détestait pas – pas spécialement. Il ne se trouvait pas horriblement laid non plus. Douillettement compressé dans son smoking à la dominante noire ; les cheveux peignés afin qu’aucune mèche ne dépasse de sa tignasse, brune aux reflets ambrés et bien souvent désordonnée ; parfumé d’une effluve enivrante, sobre et discrète à son image ; il était planté là à se détailler lui-même, et se trouvait finalement plutôt pas mal. Il faut dire qu’il y avait de quoi : Heaven était un jeune homme horriblement bien battit, et son visage taillé dans une peau pâle, ivoirine et laiteuse, possédait des traits fins et pointus, qui malgré tout glissaient agréablement sous le regard. Mais ce qui lui donnait ce charme mystérieux qu’on a bien souvent du mal à ignorer, ce qui le faisait remarquer dès la toute première vue, c’étaient ses yeux. Plantées comme deux cristaux, comme deux saphirs diamétralement opposés de chaque côtés de son nez droit, ses prunelles formaient deux sphères au rayon bien plus grand que la normale pour de simple yeux. Leur bleu électrique ; tantôt sombre, tantôt clair selon la luminosité ; donnait à ses iris une magnificence inouïe. Nombreux étaient ceux à s’être perdu dans un tel océan de merveilles, qui, malgré leur apparence pétillante, trahissait un accent et un excès de mélancolie lorsqu’on s’y plongeait. Le regard de notre cher Heaven était d’une tristesse à couper le souffle, et peut-être son bleu était-il synonyme de toutes les larmes qu’il avait bien pu verser…

    Le brun lissa pour la énième fois sa veste et cessa ensuite de sourire. Il regarda sa montre et se retourna pour entamer les quelques mètres qui le séparaient encore de la porte. Avant de refermer le panneau sur lui, il jeta un œil à son reflet qui s’était éloigné dans la direction opposée, et lui lança : « Heaven… Tu parles d’un prénom. »


    Flash Back

    « Cher Mr Wallen,
    Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d’ores et déjà d’une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. La rentrée étant fixée au premier septembre,
    […] »

    Une lueur de joie dans les yeux, Heaven releva la tête et se jeta dans les bras de sa chère mère. Celle-ci lui chuchota : « je te l’avais dit… Tu es exceptionnel. » Papa, un regard bienveillant posé sur son fils, se sentait fier. Lui-même ne bénéficiait d’aucun pouvoir magique ou de quoi que ce soit d’autre et d’apparenté. De plus, il savait combien son enfant avait craint de ne pas devenir un sorcier, alors le voir lire sa lettre d’admission à la plus grande école de sorcellerie, comme on disait, lui faisait chaud au cœur. Il en était de même pour toute la famille, tous autant qu’ils étaient, unis et chacun portant un amour inconditionnel aux uns aux autres. Oui, les Wallen avaient tout pour être heureux, mais Merlin seul savait alors quel destin tragique l’avenir leur réservait.

    Leur petit « Paradis » se détacha enfin de l’étreinte de sa mère et mit fièrement la lettre sous les yeux d’Isis, sa cadette et unique sœur. Celle-ci les ouvrit grand et relut derrière son frère. En même temps, un sourire timide se dessina sur ses traits, les illuminant tel le parfait reflet de son aîné. Elle lui ressemblait énormément, et on le leur avait souvent dit. Même pâleur, mêmes pointes, mêmes expressions, mêmes yeux d’un bleu étonnant, et surtout : même lueur au fond du regard. Elle lui ressemblait et l’aimait plus que n’importe qui. Pourtant ce n’était pas son jumeau, mais les deux se chérissaient comme tels. Leur relation était si forte qu’on aurait, à un certain degré, pu croire à un inceste. Heaven protégeait sa moitié coûte que coûte et elle seule connaissait les mots pour le calmer et l’apaiser. Etant donc très attentif aux moindres signes fournis de sa chère sœur, le brun remarqua cette différence dans son sourire. On aurait dit la jeune fille partagée entre la joie éprouvée pour son frère et l’inquiétude de n’être, elle, dotée d’aucun pouvoir… Heaven connaissait ce sentiment pour l’avoir lui-même supporté, alors le soir, il entra dans la chambre d’Isis pour aller se coucher à ses côtés, et tous deux s’endormirent dans une étreinte fortement chaleureuse, réconfortante, puissante – parfaite.

    Les mois passèrent et le brun s’en sortait plutôt bien à Poudlard. Il était persévérant parce qu’il voulait faire la fierté de ses parents, et son intelligence ne pouvait que l’aider. Malheureusement, un triste événement surgit pour tout bouleverser au cœur de la famille Wallen… Le père se retrouva mêlé malgré lui à de sombres histoires le dépassant largement puisqu’il n’était qu’un moldu. Peut-être se trouvait-il simplement au mauvais endroit au mauvais moment… Mais chose sûre : des mangemorts l’éliminèrent ce soir-là et son corps fut retrouvé mutilé, comme si les mages noirs avaient décidé de jouer un peu avec leur proie avant de l’achever. Jamais Heaven n’en sut plus et en fait, c’est mieux ainsi. Jamais il ne vit l’état de son cher père, non. La dernière chose qu’il vit à travers ses larmes, ce fut un cercueil s’enfonçant sous terre, peu à peu… Peut-être fut-ce la goutte d’eau qui fit déborder le vase, ou le battement d’ailes qui provoqua un tsunami à l’autre bout du monde. Peut-être fut-ce l’ « effet papillon, » comme on dit. Toujours est-il que tout bascula.

    À Poudlard, Heaven n’était plus aussi bosseur qu’avant. Il se laissait même aller à ne faire que le strict nécessaire et ses notes chutèrent. Seul le plus clair de son temps, il se renfermait sur lui-même et ne parlait plus vraiment aux autres. Mais un blondinet nommé Aaron, intrigué par la tristesse de si beaux yeux que ceux du brun, décida d’aller lui parler.

    Un soir, alors que Heaven était resté tard assis dans un fauteuil de la salle commune, le blond vint le trouver et s’asseoir à ses côtés. Ils parlèrent pendant longtemps, pendant presque toute la nuit. Le brun ne savait pas trop pourquoi, mais Aaron lui inspirait confiance et il arrivait facilement à se révéler à lui. Il lui raconta alors ce qui était arrivé et l’autre, attendri, le prit doucement dans ses bras pour le réconforter. Il lui chuchota : « tu es mystérieux. Difficile à cerner et à percer. Renfermé. Timide. Et c’est triste, en fait, parce que quand on voit ce qu’il y a derrière cette apparence, on découvre une personne douce et attentionnée. Je crois que tu te caches bien, mais tu es quelqu’un d’exceptionnel. » À ces mots, Heaven crut entendre sa mère, et il se dit alors qu’il aurait aimé ne pas l’être, exceptionnel. Le blondinet, coupant court à ses réflexions, reprit : « oui, tu t’étais bien caché. Mais je t’ai trouvé. » À ces mots, Heaven oublia tout de sa mère. Il sentait son cœur battre à lui en rompre les côtes, et Merlin sait quelle force l’y poussa, mais il ne put se retenir de voler un baiser à Aaron…

    Les deux garçons sortirent ensemble, et lorsque leur histoire prit fin, le brun sortit avec d’autres garçons encore. Pourquoi ce penchant pour les hommes ? Il n’en savait trop rien, en fait. Mais ça ne lui attirait pas non plus beaucoup de gloire, parce que les homophobes ne se gênaient pas pour lui cracher dessus. Il en subit, des sortilèges, des farces et attrapes, des méchancetés et des moqueries venant des autres élèves. Pourtant, il s’y fit. Il s’était fait à cette idée, tout comme à l’idée que des mangemorts aient tué son père. Et il vivait avec.

    ---

    « Chère Miss Wallen,
    Nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d’ores et déjà d’une inscription au collège Poudlard. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au bon déroulement de votre scolarité. La rentrée étant fixée au premier septembre,
    […] »

    Isis bondit de joie et, fier d’elle, son grand frère la serra contre lui. Il la rassura : « tu vois, je te l’avais dit. Tu es… » Son murmure se perdit car il refusa de finir sa phrase. Quoi qu’il en soit, la petite aurait mieux fait de ne jamais être admise au collège Poudlard… Le soir où elle entra à l’école pour la première fois, fut ce fameux soir où la Lune et Mars étaient plus proches que jamais. Et il n’est pas bien difficile de deviner la suite… Elle en fut victime. Prise de lycanthropie, elle fut congédiée à chaque pleine lune à se rendre dans la Forêt Interdite avec les autres proies du phénomène bien trop sous-estimé. Elle avait peur, et Heaven la rassurait mais au fond, il était lui aussi tétanisé. Il en voulait au corps enseignant d’exposer les élèves les plus fragiles aux dangers inconnus de la Forêt… Ce qui devait arriver arriva.

    Un soir, Isis manqua à l’appel. Peu de temps après, son corps fut retrouvé tout près de la lisière du bois, et cette fois Heaven eut le malheur de poser les yeux sur son cadavre… Le bleu de ses yeux vides, ses membres désarticulés pendant sans vie de chaque côté d’elle… Ce fut un spectacle macabre. Macabre et horrible, qui resta figé dans son esprit tel une cicatrice qui, on le sait, ne se refermera jamais. La douleur qui s’empara de notre petit Paradis fut si forte que je ne pourrais inventer de mot assez puissant pour la décrire…


    Retour au présent

    Une rose serrée entre le pouce et l’index, il regarda le cercueil s’enfoncer sous la terre sans broncher. Il avait l’impression de revivre le jour où son père avait été enterré… En pire. Cette fois, il s’agissait de sa petite sœur. Leur mère avait insisté pour qu’elle soit enterrée dans un cimetière moldu, aux côtés de son géniteur. Heaven lâcha sa rose et murmura : « tu étais, tu es et tu seras toujours exceptionnelle, pour moi… »

    Comprenez pourquoi il préfère ne plus s’attacher aux autres, maintenant… En vérité, il est quelqu’un de faible même si il affiche le contraire – quelqu’un qui a peur de perdre les êtres qui lui sont chers. Il a pourtant beaucoup de qualités, étant protecteur, adorable, drôle et j'en passe..., mais sa carapace empêche quiconque de les voir. Et en repensant à ce qu’Aaron lui avait dit, en se remémorant comment il l’avait décrit, Heaven ne put s’empêcher de trouver cet avis… Tout ce qu’il y a de plus vrai.


Myu, Julie ou tout simplement « Ju. »
*

    ♦ âge : j’ai quinze ans depuis le dix-sept juillet.
    ♦ temps de connexion : alors là… Je ne sais pas vraiment, je pense que ce sera très variable mais je dirais… Minimum 2/7.
    ♦ comment as-tu connu le forum et comme le trouves-tu ? Je l’ai découvert parce que je cherchais un bon forum ‘HP’ avec une amie, et elle avait déjà failli s’inscrire ici. Lorsqu’elle m’en a fait part, j’ai trouvé le contexte et le design tout juste parfaits, so~
    ♦ votre personnage est-il un personnage vacant ? non.
    ♦ personnalité sur l'avatar : Elijah Wood ♥; (et crédits de l’ava : FLoW).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-hana-x3.skyrock.com
Leah J. Anderson

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 05/09/2009
Pseudonyme : Tenshi

Feuille de personnage
Relations:
Patronus:
Année ou profession:

MessageSujet: Re: Heaven - croyez-vous au paradis? (100%)   Sam 5 Sep - 19:17

    Elle est génial ta fiche *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Wallen

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 23
Pseudonyme : myu.
Playlist : Band of Horses - The Funeral;
Humeur : nyappy :3

Feuille de personnage
Relations:
Patronus: lynx.
Année ou profession: 7ème année.

MessageSujet: Re: Heaven - croyez-vous au paradis? (100%)   Sam 5 Sep - 19:25

    Je ne suis pas convaincue x). Mais merci ♥;
    J'espère que ça conviendra aux admins. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-hana-x3.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heaven - croyez-vous au paradis? (100%)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heaven - croyez-vous au paradis? (100%)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y croyez-vous?
» Croyez-vous à la fatalité ?
» Croyez vous au retour de Carter ?
» CROYEZ VOUS AUX PRODUITS ANTI-USURE MOTEUR
» Croyez-vous qu il est possible de continué d apprendre avec un autre partenaire de chasse?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Haute-Plainte :: 
sixth : le rangement
 :: ♦ La corbeille.
-
Sauter vers: